Kenya : quatre Somaliens inculpés dans une explosion à l’aéroport de Nairobi

Les autorités kényanes ont annoncé, ce lundi, avoir engagé des poursuites contre quatre suspects somaliens dans l’affaire de l’explosion qui a eu lieu le 16 janvier à l’aéroport de Nairobi.

Les autorités kényanes ont engagé des poursuites contre quatre suspects somaliens impliqués dans l’attentat du 16 janvier à l’aéroport international de Jomo Kenyatta de Nairobi, le plus grand du pays. L’explosion avait eu lieu dans un restaurant de l’aéroport, endommageant l’aile des départs.

Les quatre suspects, Hassan Abdi Mohammed, Yusuf Warsame, Garad Hassan Fer et Mohammed Osman, présumés membres du mouvement shebab, doivent comparaître ce mardi, au tribunal de Nairobi. Les agents de sécurité de l’aéroport sont convaincus de la culpabilité des quatre prévenus somaliens, rapporte Xinhua.

Après leur arrestation, les quatre suspects ont conduit les forces de l’ordre dans une planque de Nairobi, où se trouvaient des explosifs militaires. L’ensemble du matériel a été saisi. Selon la police, ces explosifs étaient destinés à des fins terroristes.

La police est à la recherche de complices. Dans l’attente d’un procès, les quatre somaliens arrêtés ont demandé la liberté sous caution. Une requête à laquelle la justice s’est opposée.