Kenya: Oxfam exige l’ouverture d’un camp pour les réfugiés somaliens

L’organisation internationale non gouvernementale Oxfam a réclamé lundi l’ouverture d’un camp pour les réfugiés somaliens à Dadaab, dans l’est du Kenya, rapporte TV5 monde. La construction du camp Ifo II, d’une capacité de 40 000 places, a été achevée depuis fin 2010. Mais l’accès au camps a été interdit par les autorités kenyanes. Elles ont appelé en avril le Haut commissariat des Nations unies aux Réfugiés (HCR) à créer des camps en Somalie, affirmant que l’arrivée massive de réfugiés somaliens favorise les tensions avec les populations kenyanes vivants aux alentours de Dadaab. D’autre part, les capacités d’accueil du camp de Dadaab, le plus grand au monde, ont été dépassées, entrainants des problèmes de sécurité, selon le gouvernement. Construit pour recueillir 90 000 personnes, il en accueille aujourd’hui 380 000. La famine liée à la sécheresse et aux combats en Somalie provoquent le déplacement de 1 400 personnes par jour vers ce camp.