Kenya : la première dame veut lutter contre la mortalité maternelle et infantile

La première dame kényane, Margaret Kenyatta, veut combattre la mortalité chez les mères et les enfants ayant à accéder aux soins.

Les chiffres sont alarmants. Rien qu’en 2012, plus de 100 000 enfants âgés de moins de cinq ans sont morts au Kenya. De nombreuses maladies ayant conduit ces enfants à la mort auraient pourtant pu être soignées avec une meilleure communication et une prise en charge des malades.

La première dame kényane, Margaret Kenyatta, entend prendre à bras le corps ce fléau. Elle a lancé ce vendredi une campagne pour réduire le nombre de morts chez les mères et les enfants du pays. La campagne intitulée « Au-delà de Zéro », s’adresse au gouvernement, aux partenaires de développement et aux Kényans, afin de mobiliser des fonds pour financer les soins des enfants et de leurs mères.

« Au Kenya, plus de 500 femmes meurent de complications liées à la grossesse, alors que plus de 100 000 enfants âgés de moins de cinq ans sont morts en 2012 à cause de maladies évitables », a déclaré Margaret Kenyatta, pendant le lancement de la campagne à Nairobi.

La première dame kényane a aussi pour objectif de faire reculer les contaminations liées au virus du Sida.