Kenya : Agnes Tirop enterrée le jour de son anniversaire

Agnes Tirop (24 oct 21)
Agnes Tirop

L’athlète kényane Agnes Jebet Tirop, aurait eu 26 ans hier samedi 23 octobre 2021. Malheureusement, ce jour d’anniversaire a été celui de l’enterrement de la jeune dame, qui a été assassinée par son mari, le 13 octobre dernier à Iten. Les larmes ont coulé à flots alors que les athlètes, les officiels, ainsi que la famille et les amis, racontaient leurs meilleurs souvenirs de la jeune dame.

Le Kenya a rendu un dernier hommage à sa championne Agnes Tirop, qui a été assassinée par son mari, le 13 octobre dernier. Cette dernière a été enterrée dans la consternation la plus totale, hier samedi 23 octobre, à Iten. «C’est tellement douloureux de perdre une athlète aussi talentueuse. C’est une personne avec qui j’ai interagi tout au long de ma carrière et j’ai participé à ses côtés aux Championnats du monde de cross-country, en mars 2013, en Pologne. Agnès a été une amie et une personne avec qui nous avons grandi en l’athlétisme», a déclaré Faith Kipyegon, championne olympique du 1500 m.

Les athlètes ont également organisé une procession pacifique pour protester contre la violence sexiste à l’encontre des athlètes. Leurs voix contre ce vice ne pouvaient pas être plus fortes, allant d’une banderole arborant l’image d’Agnes Tirop et le message «End Gender Violence» à leurs déclarations à la messe de requiem, pour marquer le coup. Parmi les athlètes présents figuraient le médaillé d’argent du javelot aux Jeux Olympiques de Rio, Julius Yego, l’ancienne championne du monde du 800 m Janeth Jepkosgei, l’ancienne championne du monde du 3000 m steeple Milcah Chemos, l’ancienne championne du monde du 800 m Eunice Sum ou encore la reine du marathon Mary Keitany…

Leurs t-shirts étaient floqués d’images du sourire généreux d’Agnes Tirop, après avoir décroché le bronze au 10 000 m féminin, lors des Championnats du monde à Doha, au Qatar, en 2019. De la morgue, le cortège s’est frayé un chemin le long de la route Eldoret-Kapsabet jusqu’à l’école primaire de Kapnyamisa dans le comté de Nandi pour une messe de requiem, alors que le peuple saluait son héroïne décédée. Agnes Tirop repose désormais auprès des siens et pour toujours.

A lire : Athlétisme : Agnes Tirop bat le record d’Asmae Leghzaoui