Kadhafi appelle les Libyens à investir en Afrique

Le guide Mouammar Kadhafi a réitéré vendredi soir son appel aux Libyens pour qu’ils investissent en Afrique, soulignant que le continent regorge d’importantes réserves de matières premières et dispose de larges étendues de terres fertiles et d’importantes quantités d’eau pour garantir leur avenir et celui des générations futures.

Dans un discours prononcé à Sebha, dans le sud de la Libye, à l’occasion de la commémoration du 30ème anniversaire de la proclamation du pouvoir du peuple en Libye, il a souligné l’importance de construire des routes et de créer un réseau routier fort et capable de contribuer à la réalisation de l’intégration, de faciliter l’investissement et de vaincre le désert qui se dresse entre le nord du continent et la partie subsaharienne.

Il a, à ce propos, réitéré sa mise en garde contre le tarissement des eaux dans le nord du continent, indiquant que la vie est menacée dans quatre pays de l’Afrique du Nord, à savoir la Libye, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc tant que l’intégration africaine n’est pas réalisée en entier et tant que des ministères dans le cadre des Etats-Unis d’Afrique n’ont pas été créés tels que les ministères des Eaux et de l’Agriculture et le ministère des Transports.

Le guide Mouammar Kadhafi estime que les Libyens doivent mettre au point en urgence une stratégie pour l’investissement en Afrique sans tenir compte des frontières, vu que le continent africain qui dispose d’énormes potentialités et ressources, appartient à tous les Africains.

Le leader libyen a illustré son discours par des statistiques relatives aux ressources dont dispose le continent et indiqué que « les Européens, les Américains et les Chinois les exploitent à bas prix ».

Il a, à ce propos, indiqué que le continent africain dispose à titre d’exemple, de 175 millions d’hectares de terres cultivables dont seulement entre 2 et 4 pour cent sont exploités actuellement, produit 70 pour cent de la production mondiale de coton, sucre et cacao, le tiers de la production mondiale d’arachide et le tiers de la production mondiale des fruits et légumes.

La terre africaine renferme aussi 75 billions de barils des réserves mondiales en pétrole, 95 pour cent des réserves de diamant, 60 pour cent des réserves de cobalt, 50 pour cent des réserves d’or et 90 pour cent des réserves de platine, a-t-il ajouté.

Le guide Mouammar Kadhafi a, sur un autre plan, critiqué vigoureusement l’actuelle activité commerciale en Libye vu que le marché libyen repose sur les produits de consommation importés.

Il a, à ce propos, appelé les Libyens à mettre au point une stratégie pour promouvoir la production nationale et mettre un terme à la dépendance en matière de produits extérieurs de consommation pour lesquels les Libyens versent d’importantes sommes des revenus pétroliers qui représentent la ressource principale du pays.

Il estime aussi urgent de réaliser l’intégration africaine, le lancement de projets stratégiques de développement à travers le continent et l’interaction entre les populations africaines, affirmant qu’interdire le mouvement humain en Afrique équivaut à ramer à contre courant.

Les présidents Yoweri Museveni d’Ouganda, Mamadou Tandja du Niger et Idriss Deby du Tchad ont pris part aux festivités du peuple libyen commémorant le 30ème anniversaire de la proclamation du pouvoir du peuple.