Justice pour Sankara Justice pour l’Afrique

« Cette même communauté internationale nous propose de nous apitoyer sur ce Continent pourtant si riche qu’est l’Afrique, tout en travaillant à perpétuer son assistance et sa soumission. En réalité, les vraies raisons des difficultés du continent sont à chercher dans les réseaux internationaux qui fomentent les guerres et les assassinats pour conserver leur mainmise sur les richesses du continent avec la complicité des pays occidentaux et de certains dirigeants africains. »

« Sankara a été assassiné parce qu’il dénonçait la dette odieuse et le diktat des puissances occidentales, mais aussi parce qu’il engageait une politique décidée dans son pays, orientée vers les besoins de son pays, pour la satisfaction des populations de son pays, tout en œuvrant pour le panafricanisme. »

« Nous demandons l’ouverture des archives des pays que les témoignages désignent comme impliqués à savoir principalement la France, les USA, mais aussi la Côte d’Ivoire, le Togo et la Libye.Nous demandons que s’engage sans tarder, une enquête indépendante sur l’assassinat de Thomas Sankara. Ceci est un devoir pour la communauté internationale, un droit pour la famille Sankara, une exigence pour la jeunesse d’Afrique, une nécessité pour l’avenir de ce continent qui ne saurait se construire avec une histoire amputée de la vérité sur un des épisodes majeurs de la fin du 20eme. »

Signez la pétition à l’adresse http://thomassankara.net/spip.php?article866 et faites suivre ce message à vos amis et connaissances.

C’est tous ensemble que nous obtiendrons la vérité et la justice

Ci-dessous les soutiens déjà obtenus

Associations : CADTM, SURVIE, ATTAC Afrique, CEDETIM, Investig’action, Mouvement des Indigènes de la République, AFASPA, l’Etrange Rencontre, Mouvement des Sans Voix du Burkina, Mouvement des africains à Rome, Collectif Afrique de Lille, CETIM (Centre Europe – Tiers Monde), Mouvement de la Paix, Casa della sinistra Thomas Sankara, Forum Sinistra Europea Genova, Associazione Culturale Punto Rosso Genova, Circolo ARCI Thomas Sankara, Fratelli Dell’Uomo ong, Association « Carlo Giuliani », Associaton d’aide et de protection des groupes vulnerables/Burkina Faso, Fifanampiana malagasy / Comité de solidarité de Madagascar, Comité de soutien à la Refondation Démocratique de la Bolivie

Partis : Burkina : UNIR/PS, FFS, PAI ; France : NPA, Les Verts, PCF, les Alternatifs ; RND (Sénégal), Parti communiste du Québec, Partito della Rifondazione Comunista (Italie)

Syndicats : Solidaires (France), Syndicat National des Agents des Douanes du Niger SNAD (Niger )

Personnalités : Eric Toussaint , Jean Ziegler, Alain Mabanckou (écrivain, prix Renaudot 2006), Blandine Sankara, Sams’K Le Jah (musicien), Robin Shuffield (cinéaste), Smockey (musicien), Benéwendé Sankara, Fidel Toe, Marc Horvat (tête de liste Europe écologie en Corrèze), Nkodo Maurice, Abdoulaye Diallo (cinéaste), Rémi Rivière (Directeur de publication de Pays Basque Info), Moussa Demba Dembele, Michel Collon, Camille de Vitry (documentariste), Houria Bouteldja, Francine Bavay (Vice Présidente Verte du Conseil Régional d’Ile de France), Antonio Lozano (écrivain), Jacques Jouet (écrivain), Joël Vernet (écrivain), Comi Toulabor (chercheur), David Gakunzi, Dia Thierno Ibrahima (universitaire), Pollmann Christopher (universitaire), Aziz Fall, Gisèle Rabesahala, ancienne ministre malgache de la Culture, Alex Zanotelli (Missionario comboniano), Luigi Ciotti (Presidente di LIBERA), Haidi Gaggio Giuliani (Politica), Silvestro Montanaro (Giornalista, (Documentarista), Roberto Silvestri (Giornalista), Sabina Guzzanti (Attrice-actrice), Luigi De Magistris (Europarlamentare, Presidente della Commissione per il controllo del bilancio comunitario),