Juppé à l’Onu, les pro-Kadhafi aux portes de Benghazi

Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé est aux Nations unies pour défendre le projet de résolution, soutenu notamment par la France, qui permettrait l’instauration d’une zone d’exclusion militaire en Libye. Le Conseil de sécurité doit se prononcer sur cette option ce jeudi alors que le régime de Kadhafi se targue d’avoir repris Benghazi, fief de l’opposition dans l’Est du pays. Les insurgés affirment, eux, qu’ils sont encore les maîtres de la deuxième ville de la Libye.