Judo : après Asmaa Niang, Sarah Harachi rejoint le Maroc


Lecture 2 min.
Sarah Harachi
Sarah Harachi

À l’image d’Asmaa Niang qui n’était pas titulaire en équipe de France mais qui a pu s’exprimer au niveau international en rejoignant l’équipe du Maroc, Sarah Harachi a également décidé d’opérer le même choix pour donner un nouvel élan à sa carrière. Âgée de 25 ans, et après être devenue maman, la judokate de Flam 91 va désormais défendre les couleurs de son pays d’origine.

Deux fois médaillée au championnat de France 1ère division, médaillée en Grand Prix, troisième des championnats du monde juniors en 2015 et vainqueur des Jeux de la Francophonie en 2017, Sarah Harachi (25 ans), aura donc l’occasion de représenter le Maroc, dès les prochains championnats d’Afrique, qui auront lieu au Sénégal du 20 au 23 mai, et où elle combattra dans la catégorie des moins de 63 kg.

Après les stages en Géorgie et en Turquie, en vue des préparatifs de ce Championnat d’Afrique de Judo, le Maroc entame la dernière ligne. La sélection nationale marocaine a une nouvelle fois démarré un stage qui va prendre fin le 11 mai prochain. Le complexe sportif de Bouznika, situé à quelques kilomètres de Rabat, est le lieu choisi pour abriter cet énième stage, avant l’expédition dakaroise.

L’équipe qui devrait représenter le Maroc aux prochains championnats d’Afrique est constituée de : Imad Bassou (-66 kg), Issam Bassou (-60 kg), Achraf Mouti (-81 kg) et Abderrahmane Boushita (-66 kg) chez les hommes. Chez les dames, on pourrait enregistrer la présence de Sofia Belatar (-63 kg), Soumiya Iraoui (-52 kg) et Aziza Chakir (-48 kg).

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter