Journées Tunisiennes N°11

Glisser à la surface du monde.

Voyager, pas tant pour la connaissance ainsi acquise des contrées traversées – ce qui est illusoire puisque, pour aussi longtemps que l’on reste, on ne fait que passer – mais pour cueillir les fruits de ce temps merveilleusement vacant, une meilleure connaissance de soi.

Lire l’article : Carnet de voyage : « Les vrais paradis sont les paradis qu’on a perdus », Marcel Proust .

Copyright photo et texte : Flore/ L’Oeil de l’Esprit

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site de Flore