Jour de vote en Ouganda : l’EFF condamne l’intimidation de Bobi Wine par Museveni

Julius Malema et Bobi Wine

Alors que les Ougandais sont appelés aux urnes ce jour, les combattants de la liberté économique (EFF) d’Afrique du Sud de Julius Malema ont critiqué le gouvernement ougandais pour avoir interdit l’utilisation des médias sociaux et ont également condamné l’intimidation continue du chef de l’opposition Robert Kyagulanyi Ssentamu alias « Bobi Wine », 38 ans.

Jour de vote en ougandais, en pleine tension. Après le musicien nigérian Davido, le candidat Bobi Wine peut également compter sur le soutien du parti de l’opposition sud-africain l’EFF de Julius Malema. Les combattants de la liberté économique, ont critiqué le gouvernement de Yoweri Museveni pour avoir interdit l’utilisation des médias sociaux et ont également condamné l’intimidation continue du chef de l’opposition ougandais, Bobi Wine.

Le Président Yoweri Museveni, 76 ans, cherche à briguer un sixième mandat à la tête de l’Ouganda pour l’élection présidentielle de ce jeudi 14 janvier 2021. Cependant, beaucoup, y compris l’EFF, ont également accusé son gouvernement de prendre pour cible ses détracteurs. Le régulateur des communications ougandais a bloqué l’accès à toutes les plateformes de médias sociaux, après que Facebook a fermé de prétendus faux comptes liés au gouvernement.

« … Il est méprisable que son gouvernement tente d’intimider les citoyens après une campagne de dissuasion des partisans de l’opposition et de leur priver l’accès à Internet, que l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré comme étant un droit de l’Homme, en 2016 », a déclaré le FEP, dans un communiqué. Le FEP a déclaré que cette interdiction, à la veille des élections, montre un gouvernement faible, conscient du pouvoir de mobilisation « et de la lassitude d’un peuple dirigé par un vieux de 76 ans alors que l’âge moyen des Ougandais est de 16 ans ».

Les experts politiques sur le continent ont longtemps fait part de leur inquiétude face au manque de leadership et, Museveni étant âgé de 76 ans, l’EFF a déclaré qu’il n’était pas apte à gouverner une population beaucoup plus jeune. « Un pays dirigé par un gériatrique incapable d’idées nouvelles et de tendances d’hommes forts ne peut pas apporter l’avenir que tous les Africains méritent. La population jeune de l’Ouganda voit 700 000 jeunes atteindre l’âge de travailler chaque année. Seuls 75 000 emplois sont créés, selon la Banque mondiale. Le peuple ougandais mérite mieux que le harcèlement, l’armée, un avenir terne. C’est plutôt un travail sous contrat qu’il faut pour les jeunes », a indiqué l’EFF, qui a en outre appelé Museveni à permettre une élection pacifique et équitable.