José Bové en visite au Mali

José Bové, candidat à l’élection présidentielle française, est arrivé vendredi au Mali pour participer à un forum sur la sécurité alimentaire et évoquer les dossiers de l’agriculture et de l’immigration.

« Je suis venu pour montrer la réalité de ce qui se passe au niveau de l’immigration et défendre encore une fois la cause de mes frères paysans africains », a déclaré José Bové à l’AFP. Le leader altermondialiste, candidat à l’élection présidentielle française, est arrivé vendredi 23 février dans ce pays d’Afrique de l’ouest, où il doit effectuer une visite de trois jours.

Vendredi après-midi, José Bové devait assister dans le village de Sélingué, à 140 km au sud de Bamako, à l’ouverture d’un Forum pour la souveraineté alimentaire organisé à l’initiative notamment du Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles d’Afrique de l’ouest (ROPPA).

« Droit pour les paysans africains de vivre dignement du fruit de leur travail »

« C’est important pour nous d’avoir des voix comme celle de José Bové à nos côtés pour défendre nos droits », a expliqué, à l’AFP, le président du Comité national des organisations paysannes professionnelles du Mali (CNOP) Ibrahim Coulibaly. Le président du CNOP a aussi évoqué le « droit pour les paysans africains de vivre dignement du fruit de leur travail », le « droit de pouvoir vendre à juste prix leurs produits » et celui de « dire non à la politique du dumping qui étouffe les paysans des pays du Sud ».

Au cours de son séjour, José Bové doit également aller à la rencontre de candidats maliens à l’émigration, ainsi qu’avec des personnes expulsées de France ou des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla après avoir tenté de rejoindre l’Europe.