Jo-Wilfred Tsonga, vainqueur de Roland-Garros?

Le tennisman français d’origine congolaise Jo-Wilfred Tsonga va vivre ce vendredi, sa sixième demi-finale de Grand Chelem, la deuxième à Roland-Garros. Il rêve de remporter ce tournoi. A quelques heures d’un match capital, retour sur une carrière mouvementée.

Jo-Wilfred Tsonga est le seul français encore en lice dans le tournoi de tennis de Roland-Garros. Il affronte ce vendredi, le Suisse Stanislas Wawrinka, pour une place en finale. Le Français d’origine Congolaise est à un match d’atteindre son rêve ultime en tant que joueur. Une victoire qui pourrait marquer un tournant dans sa carrière.

Natif de la ville française du Mans en France en 1985, Jo-Wilfred Tsonga est le fils d’un ancien handballeur professionnel français Didier Tsonga, originaire du Congo-Brazzaville et d’une mère enseignante, originaire de la Sarthe. Le jeune tennisman aime à rappeler ses origines congolaises: « elles sont en moi, elles sont très importantes et m’apportent beaucoup au quotidien. Elles me permettent d’être quelqu’un d’assez riche culturellement ». En 2009, il a crée au Congo l’association Attrap’ la balle, afin de favoriser l’accès au sport aux jeunes défavorisés.

Après un début de carrière marqué par de multiples blessures, Jo-Wilfred Tsonga, pugnace, atteint en 2008, la finale de l’Open d’Australie puis remporte son premier titre sur le circuit professionnel à l’Open de Thaïlande en septembre 2008. Deux ans plus tard, il atteint la finale de l’ATP World Final tour avant de remporter un nouveau titre lors du Masters de Toronto en 2014.

Lors de ses participations au tournoi de Roland-Garros, il n’a pour l’heure pas jamais atteint la finale. En 2013, il se hisse en demi-finale, après avoir battu Roger Federer en quart de finale. Sa défaite face à l’espagnol David Ferrer l’empêche de rejoindre la finale. Toutefois sa place dans le dernier carré, lui a valu de se hisser cette année-là à la 7ème place du classement ATP. En 2014, il n’ira pas plus loin que les huitièmes de finale où il s’incline face au serbe Novak Djokovic. S’il parvient à se qualifier pour la finale et remporter le tournoi, il sera le deuxième française après Yannick Noah à gagner Roland-Garros.