IPhone 5S : le système infaillible de l’empreinte digitale détourné !

Déverrouiller un iPhone 5S avec une empreinte digitale aurait pu être une idée de génie si le système n’avait pas été si facilement contournable…

La nouvelle fait boom chez le géant Apple. La marque à la célèbre pomme pensait révolutionner le monde de la téléphonie en introduisant sa nouvelle trouvaille dans son tout dernier iPhone 5S, sorti le 10 septembre : un capteur biométrique. Placé sur l’avant de l’appareil, ce capteur permet de lire l’empreinte digitale du propriétaire du téléphone. Un système infaillible censé rendre impossible le déblocage d’un iPhone 5S volé. Sur Internet la question de couper le doigt de l’utilisateur pour débloquer un téléphone volé a été soulevé. Mais Apple avait rassuré ses utilisateurs en affirmant qu’il était impossible pour un voleur de débloquer un téléphone volé avec un doigt coupé.

Une crainte vite mise de côté après que l’histoire en 2005 de ce pauvre homme en Malaisie qui en s’était vu coupé son doigt pour permettre à un voleur de s’enfuir avec sa Mercedes Classe S avait refait surface. En effet, les fréquences radio qui inspectent les sous-couches de la peau du doigt requièrent que la personne à qui appartient le doigt ne soit pas morte ou que le doigt n’ait pas été coupé. Mais des petits malins ont trouvé l’astuce pour allumer n’importe quel iPhone 5S, sans devoir couper le doigt d’un utilisateur. Les ingénieurs d’Apple tombent de haut !

Une astuce qui ne date pas d’hier…

Malins ? Pas tant que ça. Détourner ce type de protection est du vu et revu, notamment dans des grands classiques de films d’espionnage. Et ce sont les membres du collectif Chaos Computer Club [[Le CCC est l’une des organisations de hackers les plus influentes en Europe. Le Club se décrit plus poétiquement en tant que communauté galactique des êtres de la vie, indépendante de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique ou de l’orientation sociale, qui œuvre à travers des frontières pour la liberté d’information.]](CCC)qui sont parvenus à casser tout un système censé rendre impossible le déblocage d’un iPhone 5S volé. Le principe est de récupérer l’empreinte digitale d’une personne puis de créer un masque en latex ou en colle portant les mêmes caractéristiques. Une méthode utilisée par les Drôles de Dames de Charlie.

Seulement, pour que la technique puisse fonctionner, il faut que la réplique soit de très bonne qualité, afin que la Touch ID débloque le téléphone. Mais pour y parvenir, faut-il encore s’y connaître !

Utiliser son doigt comme une « clé » de déverrouillage était présentée comme une révolution dans le monde de la téléphonie par Apple. Pas de pot pour Tim Cook, le PDG du groupe, qui vient de se faire voler la vedette par de jeunes hackers !