Incident sur le vol d’Air Algérie : explications

Le vol AH 1020 d’Air Algérie reliant Alger à Marseille a dû rebrousser chemin vers l’aéroport Houari Boumediene d’Alger après 30 minutes de vol. Que s’est-il réellement passé ?

c’est en raison d’un incident technique que le vol AH 1020 d’Air Algérie, qui reliait Alger à Marseille a été contraint de rebrousser chemin vers l’aéroport Houari Boumediene d’Alger après 30 minutes de vol.

En effet, selon TSA qui reprend une déclaration de la compagnie aérienne nationale, c’est après son décollage vers 14 heures que l’avion est retourné à Alger aux alentours de 15 heures, avec ses 97 passagers sains et saufs, indique à TSA. « Après une demie-heure de vol, le commandant de bord a détecté un problème et il a décidé de faire demi-tour par mesure de précaution », explique la source du journal algérien.

Selon la Directrice de la communication de la compagnie, Mounia Bertouche, un filtre à carburant contaminé est à l’origine de cet incident, poursuivant que cela requiert « une extinction du moteur ». Intervention qui n’est pas possible en vol, a poursuivi M. Bertouche. Le pilote de l’appareil – un Boeing 737-600 – a choisi de retourner à Alger par précaution, afin d’assurer un maximum de sécurité au passagers d’Air Algérie, détaille la compagnie.

« Il fallait éteindre le moteur et il était plus rapide et plus sûr de revenir à Alger », indique la Directrice de la communication de la compagnie, ajoutant que Air Algérie dispose d’une base de maintenance à cet effet, et qu’il était plus judicieux d’en faire usage, plutôt que d’immobiliser l’appareil à Marseille, avec les coûts que cela implique. Les passagers quant à eux ont pu embarquer sur un second appareil de remplacement et sont actuellement en vol vers leur destination initiale.