Impala Lounge : vibrations africaines

Qui a dit que les musiques d’ambiance étaient toutes insipides à souhait ? Certainement pas la compilation Impala-Lounge, du bar-restaurant parisien du même nom, qui redonne au genre toutes ses lettres de noblesse.

Tendance actuelle. Tous les restaurants et bars branchés de Paris lancent leurs compilations pour faire partager, découvrir ou retrouver, l’espace d’un disque, l’ambiance de leur cadre respectif. L’Impala Lounge, à deux pas des Champs-Elysées, n’est pas en reste. Le bar-restaurant nous offre un plongeon dans la magie africaine avec un double album superbe qui explore avec finesse les chaudes vibrations africaines.

De la musique traditionnelle à l’afro-jazz, là où chaque morceau fait oublier le précédent, le panorama est vaste et l’ensemble harmonieux. Plus un album d’ambiance que des musiques d’ambiance, l’Impala Lounge regroupe trente titres qui valent chacun le détour.

Fluidité de la programmation

Ils sont deux, DJ Jam et Julio Black, aux commandes de la programmation. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils maîtrisent leur sujet. Un excellent travail de recherche et d’harmonie qui paye pour deux CD assortis et complémentaires. Le premier,  » Afro Beats « , est principalement réservé aux productions que nous qualifierons de traditionnelles, du moins principalement réalisées par des artistes africains.  » Electro Tunes  » rassemble, quant à lui, de belles oeuvres afro-fusion, qu’elles soient jazz, acid jazz, funk ou électro.

Alors, à l’heure où les professionnels de la musique se lamentent du phénomène, typiquement français, des compilations qui – s’agissant à chaque fois de grands classiques – ne favorisent en rien la diffusion musicale, réjouissons nous, ici, de la richesse des différents choix artistiques. Une démarche nouvelle où la découverte est au rendez-vous de nos oreilles conquises.

A commander dans les plus brefs délais.

Impala Lounge, Wagram, 2000.