Immigration : les autorités italiennes arrêtent 8 passeurs pour la mort de 49 migrants asphyxiés

Les autorités italiennes ont arrêté ce mardi huit passeurs présumés parmi les passagers de l’embarcation sur laquelle 49 migrants sont morts asphyxiés, le 15 août dernier.

Trois jours après la mort de plusieurs migrants par asphyxie, les autorités italiennes ont annoncé avoir arrêté huit passeurs présumés parmi les passagers de l’embarcation. Une arrestation qui s’est faite à la suite des témoignages des survivants ainsi que des proches des victimes. Les enquêteurs ont ainsi pu identifié un Marocain de 20 ans comme étant le capitaine de l’embarcation sur lequel se trouvait 362 personnes.

Les autres interpellés devaient lors de la traversée faire régner l’ordre au sein du bateau. Ils ont empêché près de 50 migrants de monter sur le pont à coup de poing et de paix ainsi que de bâtons et ceinture sur la tête. Les passeurs présumés sont deux Marocains et quatre Libyens âgés de 18 à 20 ans, ou encore un Marocain de 30 ans et un Syrien de 17 ans qui ont été conduits dans un centre pour mineurs. Les migrants sont morts vraisemblablement à cause du manque d’air et des émanations des fumées du moteur. Le procureur en charge de l’affaire a attribué la responsabilité du drame aux modalités du voyage et au comportement de l’équipage.

Les victimes venaient essentiellement d’Afrique subsaharienne, du Pakistan et du Bangladesh, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Parmi les passagers de l’embarcation, se trouvait également des Marocains. Ne pouvant pas déposer une demande d’asile, ils ont été conduits immédiatement dans un centre de rétention sicilien afin d’être expulsés dans les jours à venir.

Depuis le début de l’année 2014, plus de 800 passeurs ont été arrêtés. Profitant de la détresse des migrants, ils leur soutirent de fortes sommes d’argent pour rejoindre l’Europe au péril de leur vie et dans des conditions inacceptables. Des milliers de migrants ont ainsi péri en Méditerranée.