Images du monde

Après avoir longtemps promené leurs pinceaux aux quatre coins de la planète, Ange et Damnation, deux artistes peintres et sculpteurs, s’installent sur la Toile. Le temps de revenir sur le chemin parcouru. Et faire partager au public les trésors rapportés du voyage.

Ouvrez grands vos yeux et promenez-les partout. Vous en aurez besoin pour visiter le site d’Ange et Damnation. Ange et Damnation, c’est le pseudonyme sous lequel deux femmes peintres et sculpteurs promènent depuis plus de dix ans leur curiosité et leur talent aux quatre coins du monde.

Du Cambodge au Burkina Faso, en passant par le Vietnam, la Sierra Léone ou l’Inde, elles explorent les recoins les plus reculés de la planète et façonnent leur art au gré des voyages et des rencontres. Et lorsqu’elles viennent se poser à Paris, c’est tout naturellement pour élire domicile dans ses quartiers les plus cosmopolites, la Goutte d’or ou Belleville. Du coup, leur imaginaire se nourrit d’influences les plus diverses. Et affiche une nette prédilection pour les croyances et rituels religieux qu’elles revisitent et mélangent à loisir. Avec déférence et humour à la fois.

Le monde en quelques clics

Leur site est tout à leur image. Peu de texte en dehors de l’habituelle rétrospective de la carrière des artistes. Mais partout des photographies et reproductions de leurs oeuvres. Dès la page d’accueil, un vaste ciel bleu s’ouvre à l’internaute sur lequel se détachent pêle-mêle angelots, bonzes, statues primitives, diablotins ou squelettes. Cliquez sur chaque dessin. A chaque fois, c’est tout un pan de l’inspiration et du travail d’Ange et Damnation qui s’offre à vous.

De vastes fresques se déroulent horizontalement devant vos yeux qui vous font saisir en un seul coup d’oeil plusieurs années de leur vie artistique. On y passe allègrement d’une peinture d’inspiration chrétienne à des sculptures totémiques, d’aquarelles prises sur le vif au Burkina Faso et au Cambodge à des hommages aux enfants-soldats de Sierra Leone, aux femmes excisées ou aux sans-papiers de l’église Saint-Bernard. Autant d’images du monde. Et d’invitations au voyage.

Et si à la fin de la balade, vous souhaitez garder des souvenirs ou faire partager vos impressions à vos amis, il ne vous restera plus qu’à envoyer aux quatre coins du monde des cartes peintes aux couleurs des pays traversés, disponibles sur le site. Dépaysement garanti !

Visiter le site .