Il faut sauver Safiya

Devant les nombreuses réactions de nos lecteurs – près de 5 000 messages de soutien – la rédaction d’Afrik a décidé de publier certains textes. Indignés, choqués, offusqués, vous avez été unanimes à vous élever contre ce procès injuste. Safiya a été condamnée à être lapidée pour adultère. Ce procès a été reporté en mars prochain.

Dignité humaine

Monsieur le Président,

Je m’appelle Khadija et je suis marocaine.

Indignée par la condamnation à la peine de mort par lapidation, je vous écris ces quelques mots espérant que cette condamnation ne sera pas exécutée. (…) Monsieur le Président, laissez parler l’homme tolérant que vous êtes, l’homme civilisée que vous êtes pour arrêter un tel acte. Il ne s’agit pas uniquement de résoudre le problème de Safiya mais de changer toute vision contraire aux valeurs des droits de l’Homme et à la dignité humaine « .

Vie !

 » De grâce ne prenez pas la vie à celle qui la donne « . Vittiglio

Inhumanité

 » Cette condamnation est à peine croyable, pas seulement vu de chez nous en Occident…. Les auteurs de cette condamnation ne font plus partie de la race humaine « . Julien Nègre

Barbarie

 » Nous sommes en 2002 et certains dirigeants ne veulent rien comprendre. Je suis scandalisé par ces actes d’un autre temps. Toucher à la vie d’un être humain relève de la barbarie « . Mohamed Boussaid

Pression gouvernementale

 » Ma peine et ma colère ne sont rien face à une telle hypocrisie mais je souhaite assurer Safiya de mon soutien. J’exige également que les associations ne soient pas les seules à dénoncer de telles situations mais que le gouvernement français (…) use de tous les moyens de pression pour faire cesser cette barbarie « . Valérie Izard

Dieu le Miséricordieux

 » Comme beaucoup de gens, chrétiens, musulmans ou autres, je me sens horrifié par la menace qui pèse sur Safiya Tungar-Tudu. Cet acte sera pour beaucoup de citoyens en Occident attribué à la religion musulmane ; Dieu pourtant y est appelé le Miséricordieux. Je vois que nous, pauvres humains ignorants, nous ne sommes pas miséricordieux. Mais ayant connu l’islam à travers ses mystiques imminents, Ibn Arabi et tant d’autres, qui représentent des lumières pour le monde, j’espère que vous serez à la hauteur de tels maîtres et serez cléments « . Emmanuel Duits

Clémence

 » S’il vous plaît ne faites pas ceci. En tuant cette femme, c’est à la fois cette petite fille à laquelle elle a donné naissance que vous tuez. C’est un double crime. (…) Croyez-vous que donner la vie est un crime ? « . Nora Soul

La pierre du péché

 » Que celui n’a jamais péché prenne une pierre et la jette en premier sur cette femme. Nul n’est parfait. Tous nous commettons des erreurs, alors pitié pour cette femme. Avez-vous pensé un seul instant à l’enfant qu’elle laissera ? Pitié, chers frères. «  Zeus du Cameroun

Absurdité

 » Parce qu’il faut lutter contre l’absurdité de ce monde…  » Mejero

Honte

 » Je suis musulman et africain, et j’en ai honte. L’ignorance et la bêtise humaine n’ont pas de limite « . Njoya Idriss

Justice et morale

 » La justice qui préfère donner la mort et rendre un enfant orphelin au nom de la  » morale  » est-elle morale. Poser la question c’est déjà y répondre. «  Suzanne Chabot

Pouvoir de grâce

 » Nous, Pacific-2000, une association malienne pour la paix et l’intégration, tout en respectant la souveraineté des Etats, condamnons avec la dernière rigueur cette condamnation et demandons aux autorités nigérianes d’appliquer leur pouvoir de grâce « . Pacific 2000, Mali

Droit d’aimer

 » Les crimes que Safiya a commis ? Le premier est celui d’aimer, le second de donner vie. Doit-elle mourir pour ça. Si oui, alors nous devrions tous mourir. «  Noemie Rodoz

Avant-garde

 » Je condamne fermement cet acte barbare. Cette barbarie est contraire à la miséricorde qui domine l’enseignement du Coran. Le prophète Mohamed était en avance sur les moeurs de son temps, c’est pourquoi nous les musulmans devons lui être fidèle en étant en avance sur notre temps. C’est à dire à l’avant-garde de la défense des droits de l’Homme et des femmes « . Mohamed, musulman de Paris

Lire aussi : Le sursis de Safiya