Ikililou Dhoinine, un Mohélien à la tête de l’Union des Comores

L’ancien vice-président comorien Ikililou Dhoinine a été déclaré vainqueur ce mercredi du scrutin présidentiel du 26 décembre. Il deviendra le premier Mohélien à accéder à la magistrature suprême de ce pays.

Ikililou Dhoinine, actuel vice-président de l’Union des Comores et dauphin du président sortant Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, a remporté le scrutin présidentiel de dimanche dernier. Les résultats publiés ce mercredi par la Commission électorale nationale (Ceni) le créditent de 61% des suffrages exprimés. Son principal adversaire, Mohamed Saïd Fazul, le candidat de l’opposition a récolté 33% des voix. Le taux de participation à ce scrutin avoisine les 53%. En dépit de nombreuses irrégularités constatées, la mission internationale a estimé dans un communiqué que « les élections du 26 décembre 2010 ont été globalement libres et régulières », indique néanmoins un communiqué publié par la mission.

Proche de Sambi et originaire de Mohéli

Les résultats du scrutin présidentiel doivent être validés dans un délai de deux semaines par la Cour constitutionnelle, faisant ainsi de l’ancien vice-président le premier Mohélien qui dirigera l’Union des Comores, formé par les îles Anjouan, de Mohéli et de Gande Comore, depuis son indépendance en 1975. Les habitants de l’île de Mohéli, qui est fief de l’opposition, se sont souvent sentis marginalisés. La présidence de l’Union est par ailleurs tournante depuis la Constitution de 2001. La présidence de l’Union est par ailleurs tournante depuis la Constitution de 2001. Grande Comore (Azali Assoumani) et Anjouan (Ahmed Abdallah Mohamed Sambi) ont respectivement assuré la présidence de l’Union des Comores en 2002 et 2006. Le président sortant Ahmed Abdallah Mohamed Sambi avait tenté de prolonger son mandat d’un an en essayant de reporter les élections en 2011.

Ikililou Dhoinine, le nouveau Président comorien, est né le 14 août 1962 à Djoiézi, la deuxième ville de l’île de Mohéli. Marié et père de deux enfants, le nouveau président comorien est un pharmacien de profession et un novice en politique bien qu’il ait été pendant quatre ans le vice-président d’Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, son mentor en politique. Pendant sa campagne, le successeur de Sambi surnommé « Iki », a promis « renforcer l’unité et l’intégrité », de lutter contre la corruption et d’assainir les finances publiques.