Iba Ndiaye tisse sa Toile

Un voyage à travers quarante ans de peinture, de Dakar à Paris, de Munich à New-York. Le site du peintre sénagalais Iba Ndiaye permet une ballade picturale au coeur de ses toiles. Au carrefour de l’Occident et de l’Afrique.

 » Parvenir à construire entre les continents, en puisant dans le riche réservoir de la culture mondiale, une peinture personnelle et authentique « . Ainsi parle Iba Ndiaye, peintre sénégalais de 74 ans, pour définir l’objectif qui l’a guidé pendant plus de quarante ans de carrière. Pour mieux connaître le personnage et son oeuvre, le site Internet est une adresse incontournable. Tout en sobriété, il permet d’entrer dans le travail d’Iba par les différentes thématiques que le peintre a exploré de ses pinceaux.

Le Jazz et le Blues, La Tabaski (sacrifice rituel du mouton), Le Cri d’un continent (transpositions émotionnelles des conditions de vie de l’artiste), Paysages (réminiscences d’un séjour au Mali en 1970 et 71), Le peintre et son modèle (problématique de l’autoportrait et du portrait), et enfin, Etudes d’après la sculpture africaine. Sa peinture, pont entre l’Afrique et l’Occident, s’est nourrie de ses diverses expériences et lieux de vie.

Retour à Saint-Louis

Né à Saint-Louis en 1928, Iba Ndiaye fréquente les clubs de jazz parisiens dès 1948. Etudiant en architecture aux Beaux-Arts, il découvre la sculpture traditionnelle de son continent natal grâce au sculpteur Zadkine. L’indépendance du Sénégal précipite son retour en 1959 et il participe à la création de l’école des Arts du pays où il fait sa première exposition personnelle. Il y sera professeur jusqu’en 1966.

Il choisit alors l’exil en France, partageant son temps entre Montmartre, le 15ème arrondissement de Paris et la campagne périgourdine. Sans que cela ne le coupe complètement de ses origines. Pour fêter le nouveau millénaire, et après plusieurs rétrospectives internationales ( Dakar, New-York, Munich, Finlande et Pays-Bas), il inaugure une exposition à Saint-Louis, ville qu’il a quitté depuis 50 ans. La boucle est bouclée.

Sur le site, on peut se renseigner sur les prix des toiles (de 610 à 9 150 euros, suivant le thème choisi, la technique utilisée et le format) et adresser ses questions à Iba qui vous répondra par e-mail.

Visiter le site.