Iafric.net, forum du Bénin

Iafric, un site dédié à l’Internet africain. Son objectif,  » contribuer à favoriser la constitution d’une société de l’information forte en Afrique, d’une Afrique électronique « . Premier pas avec le Bénin.

Aujourd’hui, Iafric héberge le forum I-Bénin organisé par Oridev et l’ISOC Bénin. Oridev, est une organisation non gouvernementale qui a pour objectif de promouvoir le développement par la communication et l’usage des TIC, l’Isoc Bénin est le chapitre béninois de l’Internet Society. Ce forum a été lancé en mars 2001 et recevait près d’une cinquantaine de contributions par mois, et ce sans compter les multiples échanges privés qui se sont développés en cours de route.

En s’appuyant sur ses prestigieux parrains, I-Benin est rapidement devenu le repaire des informaticiens et webmasters du Bénin, comme de nombreux passionnés. Idéal pour se tenir au courant de toute évolution technologique dans le pays. On y apprend ainsi le passage à une nouvelle bande passante de 1 mega, et l’espoir, confirmé par l’OPT (Office des Postes et Télécommunications), qu’elle soit augmentée prochainement à 4 megas pour que le Bénin ne soit plus à la traîne du continent.

Une organisation sans faille

Le forum est, de plus, parfaitement structuré et les discussions se font par thème, les responsables du site proposant ensuite une synthèse complète des échanges. Le premier thème était l’amélioration de la connectivité de l’Internet au Bénin, puis a été étudiée la production de contenu au Bénin. Au passage, une discussion intéressante s’est construite sur la comparaison des pays d’Afrique de l’Ouest en matière d’Internet (Le Sénégal de Maître Wade étant souvent cité comme exemple). Le forum a ensuite travaillé de manière concrète au développement d’un NIC (administrateur des noms de domaine .bj) pour le pays.

Arrivé au terme de ces discussions avec des propositions concrètes et réalistes, le forum s’est maintenant un peu calmé et cherche à rebondir et à partager son expérience. Alors si cela vous intéresse n’hésitez pas à les contacter.