Hollande à Bamako : « Nous avons gagné cette guerre »

Le Président François Hollande a tenu un discours à Bamako, lors de l’investiture du Président malien, Ibrahima Boubacar Keita. Pour le chef d’Etat français, la « guerre a été gagnée », affirmant que « c’est une grande victoire pour le Mali ».

Il s’agissait bien de l’investiture d’Ibrahima Boubacar Keita. Mais François Hollande n’est pas passé inaperçu non plus. Le Président français, qui a donné l’ordre en janvier aux troupes françaises d’intervenir au Mali pour chasser les groupes terroristes qui s’étaient emparés du nord, a tenu à rappeler la contribution de la France dans le conflit malien. « Nous avons gagné cette guerre », a-t-il déclaré, à Bamako, au stade du 26 mars, devant de nombreux dirigeants africains. « Nous sommes à son aboutissement, car c’est une victoire, une grande victoire pour le Mali que nous fêtons aujourd’hui, et la France est fière d’avoir contribué à cette victoire », a ajouté François Hollande.

Plusieurs dirigeants africains, tels que le Président du Tchad Idriss Deby, qui avait envoyé 2000 hommes sur le champ de bataille aux côtés des troupes françaises pour éliminer les groupes armés, étaient également présents. Macky Sall, le Président sénégalais, était aussi parmi les invités, ainsi que Mohamed VI, le roi du Maroc, qui a également effectué une allocution.

François Hollande profitera également de la présence des dirigeants africains, dont les Président gabonais, Ali Bongo et tchadien, Idriss Deby, pour participer à un mini-sommet pour évoquer la situation en Centrafrique, qui s’est fortement dégradée depuis la prise du pouvoir par les rebelles de l’ancienne coalition séléka. Cette dernière a été dissoute la semaine dernière par le Président de transition Michel Djotodia, qui peine, avec son gouvernement, à rétablir la sécurité dans le pays.