Historique à l’île Maurice : les populations se soulèvent contre le gouvernement

Pour une première dans l’histoire de l’Île Maurice, une manifestation d’envergure a été notée, contre le gouvernement, suite à la marée noire.

Pour protester contre la gestion de la marée noire qui a ravagé la côte de l’île, en début de mois, des milliers de Mauriciens se sont rassemblés, samedi 29 août 2020, à Port-Louis. En effet, entre 50 000 et 75 000 personnes, selon les estimations des organisateurs et de la presse locale, ont pris d’assaut, en fin de matinée, la place de la cathédrale, en plein cœur de la capitale.

Parmi les manifestants qui étaient issus de toutes les composantes sociales, les femmes et les jeunes figuraient en très bonne place. Et ils étaient majoritairement vêtus de blanc pour protester contre les dangereuses conséquences écologiques et économiques causées par la fuite de fioul.

Selon les estimations, environ 1 000 tonnes de pétrole se sont déversées dans un sanctuaire pour animaux sauvages rares, après que le navire japonais MV Wakashio a heurté un récif de corail, le 25 juillet dernier. Ce qui n’était pas sans graves conséquences selon les populations.

« Cette manifestation est l’occasion d’envoyer un message à Pravind Jugnauth (Premier ministre) pour lui dire qu’il a fauté dans la façon de gérer le naufrage du Wakashio », a déclaré, à l’AFP, Jocelyne Leung, 35 ans, une employée de bureau.

Vêtus de Tee-shirts sur lesquels on pouvait lire « J’aime mon pays. J’ai honte de mon gouvernement », beaucoup de manifestants sont allés plus loin en demandant la démission du gouvernement, purement et simplement.