Hervé Bourges : « Nous devons prendre toute la mesure de l’Afrique »

afrique_animation.jpg

Rien de tel qu’une carte pour comprendre le monde, et établir des comparaisons. Face à une situation de relative faiblesse économique héritée d’une histoire qui la plaça en marge du développement industriel au cours des deux derniers siècles, l’Afrique est aujourd’hui le continent de l’avenir, tel est le message d’Hervé Bourges, grand journaliste, patron de médias, et grand connaisseur du continent, qui vient de faire paraître son « Dictionnaire amoureux de l’Afrique » aux éditions Plon.

En écho aux analyses d’Hervé Bourges, rien n’est parfois plus parlant qu’une carte pour mesurer le potentiel de croissance et de développement d’un continent… Et remettre à sa place l’orgueil de ceux pour qui l’Afrique est quantité négligeable – les mêmes qui bien souvent sont les premiers à l’exploiter.

Que l’on juge de ce qui apparaît lorsque l’on met en rapport la taille des différentes grandes puissances, à l’échelle du continent africain… A quoi il faudrait ajouter ses richesses en minerais rares ou précieux, sa puissance de production agricole, son potentiel intact de biodiversité, ses capacités humaines immenses offertes par une jeunesse de mieux en mieux éduquée et en prise sur le monde numérique.

De quoi apporter de l’eau au moulin de ceux qui pensent que si l’Afrique s’unissait autour d’une stratégie commune de développement, sa force de conviction ne pourrait qu’être entendue.

afrique_animation.jpg