Guyane : la dengue fait des ravages

Depuis plusieurs mois la Guyane est confrontée à une grave épidémie de dengue. Déjà cinq personnes ont péri, selon le ministre français de la Santé Marisol Touraine.

La dengue a fait beaucoup de dégats en Guyane, où une grave épidémie sévit depuis septembre dernier. Elle a déjà provoqué la mort de cinq personnes, selon la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui a évoqué aussi la fatigue des équipes soignantes qui travaillent dans des conditions rudes sur place pour éradiquer la maladie. Elle a également rappelé qu’elle avait « déjà envoyé trois missions successives en Guyane en mars et en avril dernier, pour permettre au centre hospitalier de faire face au pic épidémique ».

« Nous sommes confrontés à une épidémie particulièrement grave, par sa longueur, depuis plusieurs mois et qui est caractérisée par 10.000 cas cliniques évocateurs, 3.000 cas biologiquement confirmés, 450 cas hospitalisés et 5 décès », a noté Marisol Touraine qui recevait une équipe de volontaires au ministère de la Santé, à Paris.

L’objectif de cette équipe, formée de deux médecins dont un pédiatre et six infirmiers, qui s’engagent dans une mission d’une durée de 15 jours, est de « soutenir les équipes locales qui font face à la persistance et à la gravité de cette épidémie ».

Une épidémie qui tue toujours

Face à la gravité de la situation, depuis début mai, les services d’urgences et de pédiatrie du centre hospitalier de Cayenne sont confrontés à une augmentation de fréquentation des malades avec « 200 passages quotidiens aux urgences contre 120 en moyenne » habituellement.
Appelé aussi grippe tropicale la dengue est une maladie virale transmise par les moustiques. Elle peut se manifester brutalement par une forte fièvre, des maux de têtes et courbatures.

La forme la plus grave de la maladie est la dengue hémorragique avec une persistance de la fièvre et la survenue fréquente d’hémorragies, notamment gastro-intestinales, cutanées et cérébrales, qui peut parfois aboutir au décès.

La dengue hémorragique, qui sévit principalement en Asie, constitue une cause importante de mortalité chez les enfants. Elle est également présente en Afrique , en Polynésie française et en Amérique du Sud. Sur le continent africain, qui a jusqu’ici été épargné par la dengue hémorragique, il est difficile de connaître le nombre réel de cas. En 2009, la maladie était présente dans 19 pays. Les pays africains les plus touchés sont actuellement le Sénégal et le Cap Vert, où sévit une épidémie qui a contaminé quelque 25 000 personnes depuis octobre 2009.