Guinée : une vieille dame périt dans un incendie avec ses trois petits enfants

Le réveil a été brutal et pleine d’émotion, ce lundi, à Gadha Wawa, un quartier de la commune urbaine de Kindia. Quatre personnes ont péri dans un incendie survenu cette nuit dans cette localité. Il s’agit d’une vieille femme de 61 ans et trois enfants dont l’âge varie entre 4 et 13 ans. Leur maison a pris feu pendant qu’ils dormaient à l’intérieur, selon Guineematin.

« C’est la maison familiale qui a pris feu, suite à un court-circuit. Moi, j’étais à Comoyah lorsque l’incendie s’est produit. Dès que j’ai été informé, je suis parti chercher les sapeurs-pompiers pour aller à la maison. Mais on a trouvé que c’était déjà trop tard. Les quatre personnes qui étaient dans la maison étaient déjà mortes », a Mamadou Aliou Diallo, membre de la famille victime, sous le choc.

« Il s’agit de ma mère, Hadja Rougayatou Chérif, âgée 61 ans ; mon premier garçon Amadou Oury Diallo, âgé de 13 ans, élève en classe 7ème année; ma fille Aïssatou Diallo, âgée de 4 ans ; et le fils de mon frère, Hammady Diallo, élève en classe de 1ère année. La maison de trois chambres, un salon et un garage était également complètement calcinée. C’est vraiment triste, mais on s’en remet à la volonté de Dieu », confie-t-il.

En revanche, les autorités religieuses et de nombreux citoyens se sont rendus sur les lieux du drame, ce lundi matin, pour constater la catastrophe. L’émotion était forte et certains avaient du mal à retenir leurs larmes. Une véritable scène macabre, mais la famille victime se réfugie derrière « une volonté divine ». Une épreuve qu’elle doit surpasser avec une énorme foi en Allah.

« Les 4 coordinations régionales du pays sont représentées ici. On note aussi la présence de l’inspecteur régional des affaires religieuses de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara, mais aussi des imams, des sages et de simples citoyens. Les autorités ont déjà donné l’autorisation de les inhumer, on attend donc que la pluie cesse pour aller procéder à l’enterrement des quatre corps », a indiqué Elhadj Ibrahima Sadio Sow, membre de la coordination nationale des Foulbhés et Haali Poular à Kindia.