Guinée : une école de malvoyants fermée pour cause de bus en panne

Le centre  »Sogué » de malvoyants, sis dans la commune de Ratoma à Conakry, est une école primaire. Depuis la rentrée des classes sur toute l’étendue du territoire national le 15 octobre dernier, ce centre n’a pu ouvrir ses portes. Et pour cause, le mini bus qui sert à transporter les élèves malvoyants est en panne. Pourtant, le centre aurait obtenu de substentielles subventions.

Notre correspondant en Guinée

L’alerte nous a été donnée par des parents d’élèves qui s’inquiètent de cette situation. En voulant savoir un peu plus sur les tenants et aboutissants de cette situation, nous nous sommes rendus au centre « Sogué » pour toucher du doigt la réalité. Nous avons pu entrer en contact avec sa directrice hier, jeudi 27 novembre, aux environs de 10 heures. Interrogée sur la question, la directrice du centre  »Sogué » des malvoyants, hadja Kadiatou Diallo, nous a lancé ceci :  » Ici, tout va bien, contrairement aux informations erronées que vous avez. Je n’ai d’ailleurs pas le temps. Je prépare maintenant un document pour le ministère des Affaires Sociales ou je suis incessamment attendue. notre ministère de tutelle, le ministère des Affaires sociales doit nous donner aujourd’hui un nouveau bus… »

Seulement voilà, avant d’écrire ces lignes, un enseignant de cette école qui a requis l’anonymat nous a dit  »qu’aucun bus n’est encore donné pour le transport des malvoyants. » Mieux, dans les arcanes de cette école, une bonne partie de l’opinion pense que la directrice Hadja Kadiatou Diallo ne dira pas la vérité de peur de perdre son poste.

D’autres sources proches de ladite école soutiennent pourtant que le centre  »Sogué » bénéficie chaque année d’une subvention de la part de l’Etat d’une valeur de 100 millions de francs guinéens destinée à l’entretien dudit bus et de l’école. Alors à quand la réouverture du centre  »Sogué » de Ratoma? C’est toute la question.