Guinée : les intempéries font monter l’insécurité

En moins d’une semaine de grandes pluies, deux homicides et deux décès par noyade ont eu lieu dans la capitale guinéenne. Ces découvertes illustrent la montée de l’insécurité en période d’intempéries à Conakry, où réside près de 3 millions d’habitants. Ce n’est pas la première fois qu’on parle d’homicide en période de pluie. Au mois de juin, deux hommes en uniforme ont été tués par des truands. Les malfaiteurs profitent des difficultés que les « services de sécurité éprouveraient à mener des interventions dans certains endroits reculés de la ville, lorsqu’il pleut des averses » selon des sources de la sécurité civile. Une brèche qui profiterait aux « hors la loi ».