Guinée : « les déviances ont entaché la réputation de l’armée »

« L’armée au cœur de la réforme »: C’est sous ce thème que l’armée guinéenne a fêté le 55e anniversaire de sa création, le vendredi 1er novembre 2013. Une manière de mettre en exergue l’effectivité de la réforme du secteur de la défense et de la sécurité.

(De notre correspondant à Conakry)

Au camp Alpha Yaya Diallo où se sont déroulées les festivités, on aura noté la présence de tous les corps militaires et paramilitaires, des représentants des corps consulaires et diplomatiques ainsi que des représentants des institutions nationales et internationales.

Le Chef d’état-major général des forces armées, le Général Namory Traoré, a tenu à préciser que les forces de défenses et de sécurité se sont engagés dans un dans un processus « irréversible de réformes avec l’appui inestimable des prtenaires bi et multilatéraux qui est en train de faire des résultats ». Et d’insister : « C’est un processus qui va se poursuivre sans relâche selon lui, pour le bonheur du peuple de Guinée, car les forces de défense et de sécurité comprennent les tenants et aboutissants du contrôle civil et
démocratique ».

Le ministre délégué à la Défense, Maître Abdoul Kabélé Camara, a rendu un hommage à cette armée guinéeene avec des soldats qui, selon lui, « ont renoncé à tous les privilèges et avantages dont ils jouissaient au sein de
l’armée française pour consacrer désormais leur vie à la patrie. Depuis cette date, l’armée guinéenne a fait son chemin et assumé pleinement ses missions de défense de l’intégrité du territoire et de développement socio-économique du pays ».

Le Premier ministre chef du gouvernement, Mohamed Said Fofana, qui a présidé la cérémonie, a indiqué que cet évènement est une marque de symbole dans la
marche en avant du peuple de Guinée pour son affirmation sur la scène internationale. Selon lui, c’est une occasion pour le peuple de Guinée de rendre un hommage aux forces de défense et de sécurité pour les services rendu en 55 ans d’existence.

Poursuivant son intervention, M Fofana a déploré : « Si les forces de défense et de sécurité aux premières années de leur existence ont assumé leur mission dans la plus grande loyauté, il faut reconnaître qu’elle a enregistré au cours de la dernière décennie des déviances qui ont entaché leur réputation tant sur le plan national qu’international ». Et il a conclu : C’est dans le souci de corriger ces erreurs, que le gouvernement a entrepris un vaste programme de reformes du secteur de la sécurité qui vise à faire de l’armée guinéenne une institution militaire républicaine, respectueuse des principes démocratiques et soumise à l’autorité civile légalement établie ».

Il faut noter que cette cérémonie a été agrémentée par des séances de démonstration des sportifs de l’armée guinéenne et des défilés militaires qui ont ont mis fin à la célébration du 55e anniversaire de la création de l’armée guinéenne.