Guinée : le général Konaté met en garde son entourage

Le chef de la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU, le général Lamine Cissé, a remis au président par intérim, Sékouba Konaté, le rapport général sur la restructuration des services de défense et de sécurité guinéens. La cérémonie s’est déroulée mardi, à Conakry, au palais du peuple. Le général Konaté a mis l’occasion à profit pour mettre en garde son entourage immédiat contre toute velléité de prolonger la transition.

Notre correspondant en Guinée

« Personne n’a le pouvoir ni le droit, surtout dans mon entourage immédiat et parmi mes proches collaborateurs, de prolonger la transition ou de retarder les élections pour quelque prétexte que ce soit », a déclaré le général Sékouba Konaté en recevant de la mission conjointe internationale CEDEAO-UA-ONU, le rapport général sur la restructuration des forces de défense et de sécurité. Sékouba Konaté a ajouté que lui et son équipe quitteront le pouvoir après le 27 juin. «Nous partirons tous après le 27 juin qui, dans le temps et l’histoire, marque la fin de notre mission, de notre mandat », a-t-il déclaré.

Dernièrement, le ministre secrétaire général de la présidence de la République, Tibou Kamara, a été soupçonné de vouloir jouer la carte du report des élections. Tibou Kamara avait adressé une lettre à Rabiatou Serah Diallo, la présidente du Conseil national de la transition, dans laquelle il proposait l’adoption de la nouvelle constitution par voie référendaire. Ce qui, du coup, suppose un éventuel report de la présidentielle prévue le 27 juin prochain, vu le peu de temps restant avant cette échéance. Et le premier ministre, Jean Marie Doré, avait lui aussi évoqué l’adoption de la constitution par voie référendaire.

Mais le général Konaté a mis en exergue la nécessité, pour les acteurs de la transition, de s’entendre pour que la présidentielle se déroule dans les conditions et le délai escomptés. Il a également loué les vertus de la démocratie, qu’il juge «nécessaire» pour le bien-être des Guinéens. Il a promis de témoigner un jour, dans ses mémoires, sur ce que chacun a fait en bien et en mal dans l’histoire récente du pays.

Sur la restructuration et la réforme des services de défense et de sécurité, le général Lamine Cissé a émis le souhait de voir le travail effectué contribuer à rendre les forces de l’ordre davantage républicaines. Il a expliqué avoir recueilli pendant trois mois les avis et les recommandations des forces de défense et de sécurité à travers toute la Guinée. Il espère qu’elles resteront au service des institutions démocratiques de Guinée.

Pour sa part, le représentant spécial du secrétaire général des nations-unies pour l’Afrique de l’ouest, Saïd Djinnit, a réitéré « le soutien total de la communauté internationale pour tout ce que le président Konaté entreprendra afin d’assurer la tenue de ces élections à la date prévue. »