Guinée : le chef de l’opposition appelle à manifester

En Guinée, le patron de l’opposition Cellou Dalein Diallo a appelé ses militants, ce samedi 17 octobre, à des manifestations pacifiques tout en dénonçant une « mascarade électorale ».

A Conakry,

Alors que la Commission Electorale Nationale Indépendante doit publier les résultats provisoires du scrutin du11 octobre dernier, Cellou Dalein Diallo est monté au créneau, ce samedi 17 octobre, pour dénoncer ce qu’il qualifie de « mascarade électorale » et appelle ses militants à des manifestations pacifiques.

« Dans les prochaines heures, la CENI rendra publics les résultats provisoires du scrutin du 11 octobre. Comme vous le savez, cette élection n’a été qu’une mascarade organisée par la CENI et l’administration à l’effet de déclarer M. Alpha Condé élu dès le premier tour. Pour atteindre cet objectif, la CENI et ses démembrements, appuyés par les sous-préfets, préfets, gouverneurs et ministres de la République n’ont rien ménagé : édition et distribution sélective des cartes d’électeurs, modification à dessein de la cartographie électorale, bourrage des urnes, falsification des résultats du vote, exclusion et emprisonnement des représentants de l’opposition dans les bureaux de vote, substitution de procès verbaux, utilisation abusive de procurations, votes multiples, votes massifs des mineurs, mobilisation massive et illégale des moyens de l’Etat », a lancé Cellou Dalein Diallo, visiblement remonté.

Le patron de l’opposition ne s’arrête pas là. Selon lui, « au vu de ces multiples irrégularités, le collège des sept autres candidats a déjà décidé de ne pas reconnaitre les résultats de ce scrutin. Je confirme mon adhésion totale à cette décision. Je ne ferai pas non plus de recours auprès de la Cour constitutionnelle. J’inviterai, le moment venu, les autres candidats et tous les citoyens qui sont les vraies victimes de ce hold-up électoral à organiser, conformément à la loi, des manifestations pacifiques pour exprimer notre indignation et protester contre ces graves dénis de démocratie ».

Toutefois, le chef de file de l’opposition déconseille toute forme de violence à ses militants et autres sympathisants. « En attendant, je demande à tous les guinéens de faire preuve de retenu et d’éviter toute sorte de violence », a conclu Cellou Dalein Diallo.