Guinée : la FIDH réclame que Dadis Camara soit traduit en justice

Le retour prévue de l’ancien chef d’Etat Dadis Camara en Guinée n’est plus un secret de polichinelle. Il souhaite assister aux obsèques de sa mère dimanche. La Fédération internationale guinéenne des droits de l’Homme (FDHI) profite de son retour au pays pour déterrer le dossier judiciaire du massacre du 28 septembre 2009. Elle estime que la justice doit saisir l’opportunité de la présence de l’ex-dirigeant guinéen dans le pays pour avancer dans son enquête. Durant le règne de l’ancien responsable, Le régime de Dadis Camara a massacré plusieurs opposants guinéens dans le stade de Conakry. Une période sombre de l’histoire du pays, que les Guinéens n’ont pas encore oublié.