Guinée Equatoriale : la traque contre Boko Haram s’organise à Malabo

Boko Haram continue de sévir en Afrique de l’Ouest. Afin de lutter contre ce groupe terroriste, les dirigeants d’Afrique Centrale et de l’Ouest vont se réunir, ce mercredi, à Malabo, en Guinée Equatoriale.

Au lendemain d’une nouvelle attaque de Boko Haram au Nigeria, la CEDEAO a annoncé une réunion des dirigeants d’Afrique Centrale et de l’Ouest, le 8 avril 2015, à Malabo, pour adopter « une stratégie commune de lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram ». Ce dernier commet des exactions depuis plusieurs années sur le continent africain, principalement au Nigeria.

Faire face à Boko Haram

Face aux attaques répétées de Boko Haram, les deux communautés économiques régionales (CER) souhaitent agir afin de repousser les assauts de ce groupe terroriste. Dans un communiqué rendu public ce dimanche, la CER a estimé que devant les attaques de plus en plus nombreuses et sanglantes des intégristes contre le Nigeria, le Niger, le Cameroun et le Tchad, avec leurs graves conséquences sur ces pays et le risque réel de déstabilisation qu’elles induisent pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a décidé de faire face.

Ce sommet a pour but de « présenter le mécanisme de coordination entre les présidents en exercice » de ces pays mais aussi de déterminer « comment articuler cette stratégie au niveau opérationnel », avec pour objectif à terme l’éradication du groupe Boko Haram, peut-on lire dans le communiqué. Le Nigeria, pays où est implanté Boko Haram, fait de cette lutte son cheval de bataille.

Une offensive militaire contre Boko Haram a été lancée par le Nigeria en février dernier avec l’aide du Tchad, du Niger et du Cameroun. Une opération concluante, puisque les forces armées de ces pays ont réussi à chasser Boko Haram de plusieurs villes dans le nord-est du Nigeria.

Les exactions de Boko Haram ont fait plus de 15 000 morts au Nigeria, depuis 2009, selon un dernier bilan de l’ONU. Près de 21 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre vont participer au sommet de Malabo, afin de mettre fin aux exactions de Boko Haram.