Ghana : Pure Home Water rend l’eau potable

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les maladies liées à l’eau causent la mort d’environ 2 millions de personnes chaque année à travers le monde, la plupart sont des enfants de moins de 5 ans. Mais récemment, des filtres à eau en céramique ont sauvé des vies et amélioré la santé au Ghana.

Peter Adagwine a vendu des milliers de ces filtres – dont un à son oncle – alors qu’il travaillait pour une entreprise sociale, Pure Home Water, dans le nord du Ghana. « Mon oncle aime cet outil simple qui fournit de l’eau propre à sa famille », a déclaré Adagwine, maintenant étudiant en développement international à la Brandeis Université de Boston. «ces filtres ont sauvé des enfants qui dans le passé avait eu beaucoup de maladies liées à la qualité de l’eau. »

Adagwine s’est impliqué dans l’amélioration de l’eau de sa communauté en 2006 quand il a rencontré Susan Murcott, qui était au Ghana pour faire de la recherche sur l’assainissement de l’eau (Murcott enseigne maintenant en génie civil et environnemental à l’Institut de Technologie du Massachusetts à Boston.) L’année précédente, avec des partenaires locaux et le financement de la Fondation Conrad Hilton, Susan Murcott avait fondé Pure Home Water, une organisation à but non lucratif.

Pure Home Water a d’abord été distribué gratuitement par le biais des groupes d’aide comme l’UNICEF, puis en 2008, l’entreprise a commencé à vendre les filtres en utilisant la marque « Kosim », qui signifie « eau pure » dans la langue locale. Chaque filtre est constitué d’un pot en céramique poreuse qui détient environ huit litres d’eau. Le pot s’adapte à l’intérieur d’un récipient de plastique plus grand avec un robinet. Les écrans filtrent les bactéries, les micro-organismes et les produits chimiques toxiques de l’eau puisée dans les ruisseaux, les mares et les puits. Les filtres sont livrés avec une brosse de nettoyage et les instructions de montage.

Avec le produit des ventes, l’entreprise a été en mesure en 2010 de construire sa propre usine de filtre à Tamale, une ville de 250.000 habitants. Depuis ses débuts, l’entreprise a créé une vingtaine d’emplois et ses filtres ont bénéficié à 100.000 personnes.

Chaque filtre coûte environ 17 $. « Nous avons des modes de financement disponibles pour toutes les catégories de personnes », afin que toutes les personnes qui le souhaitent puissent obtenir une filtre dit dagwine. La société a un camion et deux motos pour les livraisons. Elle distribue gratuitement des filtres pour les écoles de village et les centres de santé.

Adagwine décrit l’approche de Pure Home Water pour convaincre les villageois d’accepter les filtres. Ses premiers représentants identifie une personne dans un village pour servir de liaison entre l’entreprise et le chef local. Après avoir obtenu l’accord du chef d’introduire des filtres dans la communauté, les représentants rencontrer les membres du village pour expliquer les bienfaits de l’eau propre et à leur apprendre à utiliser et à nettoyer un filtre.