Ghana : le FMI autorise un soutien d’un milliard de dollars

Nana Akufo-Addo, Président du Ghana,

La pandémie du Coronavirus fait naitre une vague de solidarité internationale. C’est au tour du Ghana de bénéficier d’une aide d’un milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI). Le conseil d’administration a donné son approbation.

Le Ghana bénéficiera d’une aide financière à hauteur d’un milliard de dollars du FMI pour lutter contre le Coronavirus. Le pays est en effet gravement touché par la pandémie, selon le FMI. C’est à travers un communiqué que l’organisation a tenu à confirmer son soutien au Ghana. Comme indiqué, il s’agit d’une aide qui sera soustraite au titre de la facilité du crédit rapide pour « répondre aux besoins de financement urgents du pays, à renforcer la confiance et à catalyser l’appui d’autres partenaires internationaux ». 

Une aide qui tombe à pic

Pour le Ghana, il s’agit d’une aide qui tombe à point nommé car le pays est fortement affecté par la pandémie du Covid-19. Selon les observations faites par le FMI, « la croissance ralentit, les conditions financières se sont resserrées et le taux de change est sous pression ». Les prévisions laissent même penser que le déficit budgétaire risque encore de se creuser un peu plus cette année. Des félicitations ont surtout été décernées aux autorités ghanéennes dont la réactivité a permis de limiter la propagation du Covid-19 dans le pays. Par ailleurs, les ménages et les entreprises touchées bénéficient d’un soutien de l’État.

Le FMI a fait savoir qu’un « soutien supplémentaire de la part d’autres partenaires de développement sera nécessaire et essentiel pour combler le déficit de financement extérieur restant et atténuer les contraintes budgétaires ». Le Ghana, au vu de ces différents éléments, a de nombreuses chances de bien s’en sortir face à cette situation mondiale que provoque la pandémie de Coronavirus.