Ghana : le Chinois Sun Qiang couronné roi de Kwahu Abetifi

Un Chinois appelé Sun Qiang a été enrôlé comme chef à Kwahu Abetifi, une ville de la région orientale du Ghana. Le nouveau roi Sun Qiang, en vertu de son enrôlement, a reçu le nom ghanéen, Barima Kofi Ayeboafo. On lui a donné le titre « Nkosuohene », qui signifie chef du développement.

Le monde change, un Chinois roi en Afrique, c’est une grande première. Un Chinois appelé Sun Qiang, vient d’être enrôlé comme chef à Kwahu Abetifi, une ville de la région orientale du Ghana. On lui a donné le titre «Nkosuohene», qui signifie chef du développement. Le titre de roi ou chef du développement est un titre honorifique reçu par une personne qui le mérite. On s’attend donc à ce que la personne apporte du changement dans la région où elle a été couronnée. La cérémonie d’instruction a eu lieu ce week-end. Un grand « durbar » a été organisé au palais Kwawu Abetify, pour commémorer cette journée spéciale.

Des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent comment Sun Qiang a été porté par des jeunes hommes et a défilé dans la ville, dans le cadre des rites d’instruction. Cet événement si particulier, n’est pas passé sous silence dans le monde virtuel. Plusieurs internautes ont réagi sur l’intronisation du Sun Qiang. Mais, la majorité d’entre eux n’ont pas caché leur irritation contre le chef de Kwahu Abetifi, tandis que d’autres n’arrivent pas à comprendre, pourquoi un Chinois serait nommé chef au Ghana. Pour quelle raison ?

« À cause de Galamsey, l’homme chinois est maintenant Kontihene… Eh bien nous bougeons », a indiqué un internaute, répondant au nom d’Agyekum Richmond Angelo. « Il n’y a rien de mal à ce sujet. Dans ma ville natale, notre chef a créé le même chef en 2002, mais un homme blanc a construit un domaine pour nous avec de l’argent pour acheter une maison », a répondu Juge Kofi Yeboah. « Quand les Ghanéens vont-ils changer d’avis sur cette sottise, les Noirs ont-ils un chef en Chine ? », a demandé Éric Oppong. L’affaire fait débat sur la Toile.