Ghana : l’opposition conteste les résultats de la Présidentielle

Le porte-drapeau du Congrès national démocratique (NDC) John Dramani Mahama a déposé une pétition pour contester les résultats présidentiels des élections générales de 2020 qui viennent de se terminer, comme l’a déclaré la Commission électorale.

Les avocats de l’ancien Président sont arrivés plus tôt dans la journée d’hier mercredi à la Cour suprême pour déposer la pétition qui conteste la légitimité de Nana Akufo-Addo en tant que Président élu. La décision de saisir, finalement, la cour suprême fait suite à près de deux semaines de manifestations soutenues, à travers le pays, par des sympathisants du Congrès national démocratique (NDC).

Selon les avocats, les résultats présidentiels déclarés par le président de la commission électorale, Jean Mensa, sont viciés et « ne représentent pas la volonté du peuple ». Le candidat présidentiel du NDC, John Dramani Mahama, a également qualifié le verdict de la commission électorale de fictif, déclarant que les résultats avaient été falsifiés pour favoriser le nouveau parti patriotique (NPP) au pouvoir.

Les résultats, tels que déclarés par le patron de la Commission, Jean Mensa, le mardi 9 décembre dernier, ont attribué à Nana Akufo-Addo du Nouveau Parti patriotique (NPP) au pouvoir, 6 730 413 (51,59%) du total des votes exprimés, tandis que John Dramani Mahama en a recueilli 6 214 889 (47,36%) du total des suffrages valablement exprimés.

Cependant, l’ancien Président John Dramani Mahama et le NDC ont soutenu que le verdict n’est pas conforme avec la réalité des urnes, et été donné en faveur du parti au pouvoir. La position du parti a, depuis, été fermement défendue par les partisans du NDC qui sont descendus dans la rue pour exiger que les résultats annoncés soient annulés.