Ghana : Akufo-Addo confirme la réouverture de «KIA», le 1er septembre

Nana Akufo-Addo, Président du Ghana

Le président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a annoncé la réouverture de l’aéroport international de Kotoka (KIA), à partir du mardi 1er septembre 2020. C’est après un travail approfondi de la Ghana Civil Aviation Authority (GCAA), de la Ghana Airports Company Limited (GACL), du Ghana Health Service et du ministère de la Santé.

Le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, l’a fait savoir lors de son 16ème discours télévisé à la Nation, sur les mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19 dans le pays. « Je suis heureux d’annoncer que l’aéroport international de Kotoka reprendra ses activités le mardi 1er septembre 2020. Cela a été communiqué à toutes les compagnies aériennes internationales », a-t-il déclaré. Pendant ce temps, les frontières terrestres et maritimes du pays restent fermées.

Il a ajouté que chaque passager qui arrive dans le pays doit posséder la preuve d’un test PCR négatif. Le test PCR peut prendre jusqu’à 30 minutes pour que le résultat d’un test soit connu. Les passagers arrivant dans le pays devront passer le test rapide dans la section d’arrivée supérieure du terminal 3 de «KIA». Les passagers doivent supporter le coût du test Covid-19, estimé entre 250 et 500 cédi ghanéen (entre 40 et 80 euros) .

Le test éliminera la nécessité pour les passagers à l’arrivée, d’être mis en quarantaine dans les hôtels. Ce qui a été décrit comme trop coûteux à supporter tant pour le gouvernement que pour les passagers individuels. L’aéroport de Kotoka (KIA), a été fermé au trafic international de passagers il y a environ cinq mois dans le cadre des restrictions sur le Coronavirus.

Le Président Nana Akufo-Addo, dans le cadre de son discours, a déclaré qu’il était très optimiste que la réouverture de l’aéroport n’entraînera pas de nouvelles contagions. Il a ensuite annoncé quelques lignes directrices pour s’assurer qu’aucun cas n’est importé dans le pays. « Tout passager arrivant au Ghana doit être en possession d’un résultat négatif du test Covid-19 PCR d’un laboratoire accrédité dans le pays d’origine », a-t-il indiqué.

« Le test doit avoir été effectué au plus soixante-douze (72) heures avant le départ prévu du pays d’origine. Toutes les compagnies aériennes ont été chargées de veiller au respect de cette directive pour tous les passagers souhaitant se rendre au Ghana, et les compagnies aériennes qui échoueront à cet égard seront dûment sanctionnées », a poursuivi le dirigeant.

« Les passagers qui débarquent doivent le faire avec des masques faciaux. Au débarquement de l’avion, chaque passager subira un test Covid-19 obligatoire au terminal de l’aéroport, moyennant des frais à la charge du passager. Le résultat du test sera disponible dans les trente (30) minutes. Les enfants de moins de 5 ans ne seront pas tenus de subir des tests à l’aéroport » précise Nana Akufo-Addo.

« Les passagers dont le test est positif au Covid-19 seront traités par les autorités sanitaires pour une évaluation clinique et une prise en charge plus poussées. Les passagers dont le test est négatif peuvent, sur ce, entré au Ghana pour vaquer à leurs activités légales, et il sera conseillé de continuer à observer les précautions de sécurité Covid-19 pendant leur séjour au Ghana », a conseillé le Président.