Gastro-entérite : le vaccin désormais recommandé pour les bébés


Lecture 1 min.
arton37675

De l’avis du Haut conseil de la santé publique, dorénavant, il est préconisé de faire vacciner les nourrissons de moins de trois mois contre la gastro-entérite.

Dorénavant, il est préconisé de faire vacciner les nourrissons de moins de trois mois contre la gastro-entérite. Le Haut Conseil de la santé publique a rendu de nouveaux avis en ce sens. Problème.

Cependant, une dose de ce précieux vaccin peut coûter jusqu’à 90 euros et n’est pas remboursée par la Sécurité sociale, ce qui représente un véritable problème. En outre, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) recommande désormais de vacciner les nourrissons de moins de six mois contre les gastroentérites à rotavirus, cause majeure des diarrhées sévères chez les très jeunes enfants.

Selon l’AFP, en France, cette maladie est responsable d’environ 14 000 hospitalisations par an d’enfants de moins de 3 ans et d’un nombre de décès estimé entre 7 et 17 par an. Elle peut même être à l’origine d’infections respiratoires. Le HCSP, organisme indépendant, affirme que cette vaccination permet de réduire le taux d’hospitalisation des nourrissons de 80% dans les pays industrialisés préconisant déjà la vaccination.

Cependant, faire vacciner son enfant a un coût. Le HCSP avertit ainsi que les deux vaccins existant, le RotaTeq (des laboratoires Merck) et le Rotarix (des laboratoires Glaxo Smith Kline) ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale et peuvent atteindre les 90 euros par dose suivant les pharmacies, reprend l’AFP.

Jusqu’à présent, la vaccination contre les gastroentérites chez le nourrisson n’était pas recommandée en raison de la découverte en 2010 d’un circovirus porcin présent dans l’un des deux vaccins.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter