Gambie : le Président Adama Barrow lance son propre parti, le NPP

Le Président de la Gambie, Adama Barrow

Porté au pouvoir par une coalition, avec la ferme promesse d’organiser de nouvelles élections présidentielles sans y participer, le Président Adama Barrow est en train de débroussailler un autre chemin. En effet, il vient de lancer son propre parti, qui a été d’ailleurs enregistré, mardi 31 décembre 2019, auprès de la Commission électorale.

Adama Barrow, président de la République de Gambie, tient désormais son propre parti. Il s’agit du National People’s Party (NPP), enregistré mardi 31 décembre 2019, auprès de la Commission électorale. Pourtant, porté au pouvoir par une coalition qui est venu à bout de l’ancien Président Yaya Jammeh, l’actuel locataire du Palais gambien avait promis d’organiser de nouvelles élections en fin décembre 2019, sans y participer. Mais le tout nouveau chemin qu’il est en train de débroussailler laisse apparaître une forte probabilité de respecter ses engagements.

D’ailleurs les signes avant coureurs ont été perçus au mois de mai dernier, quand il a exprimé son souhait d’aller jusqu’au bout de son mandat présidentiel, prévu en 2021. Il s’en est suivi un bras de fer avec son ancien parti, le Parti démocratique uni (UDP). Dans le même sillage, des milliers de Gambiens avaient récemment investi les rues de Banjul, pour réclamer le départ d’Adama Barrow. Un appel qui semble pour le moment tomber dans l’oreille d’un sourd. Et mieux, la nouvelle démarche qu’il a imprimée à sa trajectoire politique laisse supposer qu’il va présenter aux prochaines élections sous ses propres couleurs.

Adama Barrow est arrivé au pouvoir en décembre 2016, après avoir défait par la voie des urnes, le Président Yaya Jammeh, alors au pouvoir depuis 22 ans, après avoir déposé Dawda Jawara le père de l’indépendance. Yaya Jammeh ayant par la suite rejeté les résultats, il s’en est suivi un imbroglio politique, qui a poussé le Président élu à prêter serment le 19 janvier 2017, à l’Ambassade de Gambie à Dakar alors que Yahya Jammeh se résignait à partir en exil après une intervention politico-militaire de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

A lire : Tension politique en Gambie : des manifestants réclament le départ du Président Adama Barrow