Gambie : des milliers de manifestants dans les rues pour demander le retour de Yahya Jammeh

Des Gambiens commencent à avoir la nostalgie de l’ancien Président Yahya Jammeh. Des milliers de manifestants sont même allés plus loin, en investissant les rues de Banjul, pour demander le retour de l’ancien homme fort du pays.

Des milliers de partisans de l’ancien Président Gambien Yahya Jammeh, qui a dirigé pendant 22 ans, ont battu le pavé jeudi dans la capitale Banjul, pour réclamer son retour d’exil. La marche a été marquée par le dépôt au siège de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, une pétition destinée à l’Union Africaine. En effet, dans les clauses du règlement de la crise politique qui avait marqué l’élection présidentielle qui a consacré la perte du pouvoir par Yaya Jammeh, l’Union Africaine, la Communauté Eonomique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et les Nations Unies s’étaient engagés « à œuvrer pour le respect de la sécurité et des droits de Yahya Jammeh, et notamment celui de rentrer en tant que citoyen et ancien chef de l’Etat ».

C’est ainsi que les manifestants ont demandé le respect de cet accord, et permettre à l’ancien Président de rentrer au bercail. Sans être un très grand moment de la mobilisation, la manifestation a quand même permis au parti de Yahya Jammeh de porter son empreinte sur le débat public national. En tant qu’Officier à l’époque, Yaya Jammeh est arrivé à la tête de la Gambie par un coup d’État perpétré en 1994, contre le pouvoir der Dawda Jawara. Il a été élu et réélu, avant de perdre les élections de 2016 devant l’opposant Adama Barrow, et qui l’ont poussé à l’exil en Guinée Équatoriale en janvier 2017.

A rappeler que récemment, des manifestants avaient également investi les rues de Banjul, pour demander le départ d’Adama Barrow du pouvoir.