Gambie : 22 ressortissants sénégalais arrêtés et expulsés 

Menottes

Le personnel du Département de l’Immigration de la Gambie, avec le soutien de la Marine Nationale de Gambie, a arrêté 7 ressortissants sénégalais, lundi, pour avoir enfreint la réglementation sur l’état d’urgence publique ordonnée par le gouvernement de la Gambie.

Selon le commandant de l’équipe de patrouille, les personnes arrêtées ont utilisé un bateau local pour entrer dans le pays et à leur arrivée sur le site de débarquement en mer, elles ont été arrêtées et détenues au poste d’immigration de Lasso Wharf, à Banjul.

Ils ont été être expulsés vers leur pays d’origine, hier mardi, selon des responsables. Dans le même ordre d’idées, des agents d’immigration de Gunjur Kombo Sud, région de la côte ouest, ont arrêté et expulsé 15 ressortissants sénégalais.

Pendant ce temps, la police a lancé l’opération «Save our Souls» (SoS), qui vise à mettre en œuvre les mesures préventives contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 et le couvre-feu imposé par le gouvernement à travers tout le pays.

Petit pays par la superficie d’Afrique de l’Ouest, avec seulement 11 300 km2, la Gambie est un bordé par le Sénégal et doté d’un étroit littoral sur l’océan Atlantique. Une situation géographique qui l’oblige parfois à faire face à des migrants ou des pêcheurs clandestins sénégalais sur ses côtes.

À noter que la Gambie et le Sénégal sont deux nations, mais un même peuple d’où l’appellation «Sénégambia», une aire géographique correspondant approximativement aux bassins des fleuves Sénégal et Gambie.