Gabon : timide rentrée des classes

Les élèves et les enseignants gabonais ont timidement retrouvé le chemin des classes lundi 19 septembre 2011, après 3 mois de vacances. Mais dans la plupart des établissements scolaires, l’heure était encore aux inscriptions et réinscriptions.

Les cours ont repris timidement ce lundi dans les établissements scolaires du Gabon, conformément au calendrier fixé par le ministère de l’Education Nationale. Mais si les personnels d’encadrement se sont rendus massivement en ce premier jour de classe dans les établissements scolaires, les apprenants pour leur part, a-t-on constaté, n’ont pas répondu majoritairement à l’appel du ministère.

Les difficultés financières des parents d’élèves, qui attendent de toucher leurs salaires à la fin de ce mois de septembre, avant de procéder à l’achat des trousseaux scolaires de leurs enfants, seraient à l’origine de ce décalage.

« »Nous n’avons pas d’argent pour le moment. C’est à la fin du mois que nous comptons procéder à l’achat des fournitures scolaires de nos enfants. La rentrée des classes du 19 septembre concerne uniquement les enfants des hauts cadres de l’Etat qui disposent des gros moyens financiers à toute période du mois », a avancé Pierre Mba, parent d’élèves, ajoutant que ses enfants débuteront les cours au début du mois d’octobre.

Toutefois, cette rentrée des classes n’a pas été perturbée comme les précédentes par les mouvements d’humeurs des enseignants syndiqués, lesquels ont décidé au début de ce mois de septembre de lever leur mouvement de grève lancé en avril dernier. L’objectif, apporter plus de sérénité dans le monde de l’éducation en ce début de l’année scolaire.

Les leaders de la convention nationale des syndicats du secteur éducation, qui observaient une grève de la faim aux pieds de l’église Sainte Marie de Libreville, ont recommencé à s’alimenter depuis le 18 septembre dernier. Ils réclamaient le rétablissement de leurs rémunérations suspendus en janvier dernier. Ils percevront leurs salaires de septembre s’ils reprennent le service dans leurs établissements scolaires respectifs à compter de cette rentrée des classes.