Gabon : plusieurs publications interdites de paraître

Le conseil national de la communication (CNC) réuni à Libreville le 14 octobre dernier a décidé de l’interdiction provisoire de paraître de plusieurs journaux du pays. Ezombolo, La Griffe, La Voie du Peuple, Le Scribouillard et La Une sont dans le collimateur du CNC. L’organe de régulation des médias reproche à ces titres le non-respect des règles d’éthique et de déontologie ainsi que des appels incessants à la division ethnique, au repli identitaire et à l’insurrection, ‘’ menaçant ainsi gravement la paix sociale et l’unité nationale ».

Ezombolo, La Griffe, La Voie du Peuple, Le Scribouillard et La Une en ce qui concerne la presse écrite sont épinglés par le Conseil National de la Communication, lequel leur reproche le non respect des règles d’éthique et de déontologie ainsi que des appels à la division ethnique et au repli identitaire.

Le journal Ezombolo a écopé d’une interdiction provisoire de paraître de 3 mois. La Griffe, La Voie du Peuple, Le Scribouillard et La Une ont écopé pour leur part d’une interruption provisoire de paraître de 2 mois.

S’agissant de la presse audiovisuelle, le conseil national de la communication dénonce la recrudescence de la diffusion des films comportant des scènes de violences sur la radiodiffusion et télévision gabonaise chaîne1 (RTG1). Tout comme il fustige la diffusion par la Radio Ubuntu des œuvres musicales comportant des paroles obscènes.

A cet effet, le conseil a invité les responsables des organes de presse concernés ainsi que ceux des autres médias publics et privés au ressaisissement et à l’observation des dispositions de l’article 79 du code de la communication, qui leur recommande d’éviter de porter atteinte à l’éducation des adolescents.