Gabon : plus de 45 000 personnes traitées lors des manœuvres médico-militaires


Lecture 2 min.
arton54558

Au Gabon, 46628 personnes malades ont été traitées lors des manœuvres médico-militaires qui viennent de s’achever dans l’Ogooué-Maritime, selon des sources gouvernementales.

A Libreville,

La médecine de proximité est « un vecteur d’égalité des chances pour l’accès aux soins de santé de qualité, un des cinq piliers de mon Programme pour l’égalité des chances », a souligné Ali Bongo Ondimba.

Coordonnées par le directeur général du Service de santé militaire (SSM), le Médecin-Général Inspecteur Jean-Raymond Nzenze, ces manœuvres placent la santé militaire au service des civils. Premier concepteur de cet exercice alors qu’il était ministre de la Défense nationale, le Chef de l’Etat et chef suprême des Forces gabonaises de défense et de sécurité rend un hommage appuyé aux médecins militaires qui, au Gabon ou dans les zones de conflit, « agissent pour maintenir la paix et sauver des vies ».

Le déploiement massif du SSM, avec quelque 200 personnes dont 30 médecins et 50 agents paramédicaux à Gamba (département de Ndougou), Omboué (département d’Etimboué), Port-Gentil et Mpaga (département de Bendjé), a permis un nombre d’actes record : 41 817 citoyens traités en médecine préventive et 4811 en soins curatifs. Par rapport à 2012, les consultations ou les actions de conseil, évidemment toujours gratuites, ont augmenté de 388%.

Les soins prodigués durant cinq jours sur quatre sites relèvent d’un grand nombre de spécialités, avec un succès particulier rencontré par les stomatologues (408 patients), les otorhino-laryngologues (205) et les gynécologues (421). Disposant d’un poste médical avancé, d’un hôpital médico-chirurgical de campagne, d’une équipe mobile et d’un bloc chirurgical en milieu hospitalier, le SSM a également réalisé 74 interventions chirurgicales.

Dans le domaine de la médecine préventive, fer de lance de l’action sanitaire et sociale au bénéfice des populations, les blouses blanches de la Défense indiquent avoir distribué 15657 kits d’hygiène bucco-
dentaire et 1200 moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Sans oublier 3506 délivrances des produits pharmaceutiques, 4375 vaccins injectés et 11572 préservatifs distribués.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter