Gabon : Pierre Mamboundou est mort

Les militants de l’union du peuple gabonais (UPG, opposition) sont en deuil, avec eux toute la classe politique nationale. Pierre Mamboundou, né le 6 novembre 1946 à Mouila (sud) est décédé le 15 octobre dernier à 23 heures, des suites d’une longue maladie. Arrivé 2e au cours des 3 dernières présidentielles du pays, M. Mamboundou était considéré comme le seul opposant capable de tenir tête au parti au pouvoir. Il a passé toute sa vie dans l’opposition et n’a jamais occupé un poste ministériel au Gabon. Mais ses camarades politiques l’accusaient ces dernières années d’avoir beaucoup profité des gentillesses du clan Bongo. Depuis 2009, le leader de l’UPG était fréquemment malade.

Le président de l’union du peuple gabonais est mort le 15 octobre dernier, laissant sa famille politique, ses parents, amis et toute la nation gabonaise en deuil. Depuis ce 16 octobre 2011, les messages de condoléances fusent de partout.

Le Gabon lui réservera certainement des obsèques nationales, en mémoire de son combat politique et de tout ce qu’il a fait pour l’instauration de la démocratie dans son pays.

On rappelle que l’adoption de la loi sur l’introduction de la biométrie dans le processus électoral au Gabon fut la dernière victoire politique de Pierre Mamboundou.

Rappelons également que l’opposant historique, Pierre Mamboundou est sorti 2e au cours des 3 dernières présidentielles gabonaises. Il était considéré comme le chef de fil de l’opposition au Gabon depuis plus de 20 ans. Il a connu l’exil et a frôlé la mort en 2006, lorsque le siège de son parti a été saccagé par les éléments des forces de l’ordre, à l’époque où André Mba Obame était ministre de l’intérieur. Il avait eu la vie sauve grâce au diplomate sud-africain en poste à cette époque à Libreville.