Gabon : le gouvernement récompense les meilleurs agents de l’administration publique

Le gouvernement gabonais via le ministère du Budget a procédé mercredi à Libreville à la remise des prix aux meilleurs agents de l’administration publique, à l’occasion de la 2e édition des Trophées de l’administration gabonaise, célébrée dans le cadre des manifestations de la 14e journée africaine de l’administration et du service public.

(De notre correspondant)

Le gouvernement a procédé mercredi dans l’après-midi, aux jardins botaniques de Libreville, à la remise des prix aux meilleurs agents de l’administration publique. La cérémonie de remise de ces prix baptisés « Les Okoumés de l’administration gabonaise » a été rehaussée par la présence du Premier ministre, Raymond Ndong Sima. C’est madame Boudiongou Bouassa Ndombi, responsable du centre d’accueil d’Agondjé, infirmière d’Etat , ui a remporté le Grand Prix Okoumé.

Elle a été choisie pour « son dévouement sans borne pour les enfants dont elle a la charge. Elle a aménagé les trois pièces de son logement pour accueillir les enfants qui nécessitent des soins intensifs et/ou un soutien affectif particulièrement important, compte tenu de leur âge ou de leur maladie », affirme le comité d’organisation des Okoumés.

« La lauréate du grand Okoumé a sauvé sans le confier à l’hôpital un nourrisson prématuré de 6 mois qui pesait 900 grammes. Elle est maman pour nombre des enfants qu’elle soigne qui ne disposent pas de famille stable connue. C’est le cas par exemple d’une fille séropositive de 11 ans dont la mère atteinte d’une maladie mentale est décédée et dont le père séropositif est affaibli et absent », témoignent les responsables du ministère du Budget et de la fonction publique.

Récemment, elle avec l’aide d’une fédération de médecins humanitaires, elle a organisé « une caravane de la circoncision », afin que les jeunes garçons du centre qu’elle dirige puissent être circoncis. « La prise en charge de nombreux enfants du centre d’accueil ne pourrait pas être effectuée sans elle. Celle-ci ne peut prendre aucun congé car elle ne pourrait être remplacée dans le cas où elle s’absenterait », affirment les supérieurs hiérarchique de la gagnante du Grand Prix d’Okoumé. Répondant aux questions des journalistes, elle a conseillé à tous les agents de l’Etat de travailler avec dévouement et abnégation et surtout de « mettre le cœur dans toutes les tâches qu’ils auront à accomplir dans le cadre de leurs missions ».

Le concours était ouvert aux 70 mille agents de l’Etat. 130 candidatures ont été sélectionnées sur l’ensemble des 16 départements ministériels et 34 candidatures ont été retenues par les commissions d’audition. A la fin, 16 candidats uniquement ont été nominés à l’issue de la délibération du jury, parmi lesquels la lauréate du Grand Prix d’Okoumé. Les candidats étaient primés à l’aune de valeurs telles que la bravoure, le dévouement, l’innovation, la probité et le rendement.

Selon le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, la remise des Trophées de l’administration publique vise à susciter la culture de l’émulation, du mérite et des résultats, tout en récompensant les agents publics les plus méritants. Le chef du gouvernement a invité les uns et les autres à la discipline et au travail, afin de devenir des leviers dans le chantier de la modernisation de l’administration publique, tel que souhaité par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.