Gabon : la Cour d’Appel « expertise » la santé d’Ali Bongo

Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, alors au Maroc

La Cour d’Appel de Libreville au Gabon se penchera sur la requête aux fins d’expertises médicales à l’endroit du Président Ali Bongo Ondimba.

C’est ce lundi 15 juillet 2019, que devant la Cour d’Appel de Libreville au Gabon se penchera sur la requête introduite par le collectif « Appel à Agir » aux fins d’expertises médicales à l’endroit du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Quatre mois après son retour au Gabon, le 23 mars dernier, l’opposition gabonaise n’est toujours pas convaincue de l’état de santé du Président Ali Bongo Ondimba.

A lire : Gabon : Ali Bongo à la recherche d’un second souffle

Suite à la première décision du Tribunal de Libreville, qui se déclarait incompétent contre la requête introduite par le collectif « Appel à Agir » aux fins d’expertises médicales à l’endroit du chef de l’Etat, l’opposition gabonaise avait saisi la Cour d’Appel de Libreville qui se planchera sur la question ce lundi 15 juillet 2019.

Le journal L’ombre a révélé que la présidente Paulette Ayo Mba Akolly de la première chambre civile a convoqué la défense d’Ali Bongo Ondimba et le collectif « Appel à agir » aux fins d’expertises médicales à l’endroit du chef de l’Etat. Les deux parties se vont chacune défendre sa position et argumenter sur la pertinence de leurs différentes requêtes.

A lire : Gabon, Santé d’Ali Bongo : Alassane Ouattara met fin à la polémique

Ali Bongo Ondimba a été victime d’un accident vasculaire cérébral, le 24 octobre 2018, à Riyad, en Arabie Saoudite. Il sera transféré au Maroc le 28 novembre 2018 où il restera jusqu’au 23 mars 2019 pour effectuer son retour définitif au Gabon. La locution du Président lors du discours à la Nation prononcé le 31 décembre 2018 depuis le Maroc, et le retour du dirigeant apparu s’appuyant sur une canne pour se déplacer ont convaincu l’opposition qu’Ali Bongo n’est plus apte à diriger le Gabon.

Et c’est sur cette question fondamentale, qui tient à cœur plus d’une Gabonaise et plus d’un Gabonais, résident au pays ou de la diaspora, que devra se plancher la Cour d’Appel de Libreville, ce lundi. Affaire à suivre.

A lire : Gabon, Vidéo : Ali Bongo est-il atteint de cécité ?