Gabon : l’AJEV Initiatives promeut l’égalité des chances

ajev_a.jpg

Au Gabon, l’Association des Jeunes Emergents Volontaires (AJEV), présidé par le jeune et entreprenant Brice Laccruche Alihanga, vient d’annoncer le lancement de l’« AJEV Initiatives ». Un programme qui consiste à soutenir à hauteur de 3 millions de francs CFA les jeunes Gabonais porteurs d’un projet d’action citoyenne ou d’une initiative créatrice d’emplois et de revenus. Remarquable et exemplaire, ce programme pourrait bien essaimer ailleurs en Afrique.

ajev_a.jpg
Au Gabon, la jeunesse est au centre des attentions : de la classe politique, à la veille d’une élection présidentielle qui se profile à l’horizon ; mais aussi, du secteur associatif. Fait nouveau, celle-ci n’hésite plus à se prendre en main. Parmi les multiples initiatives qui ont fleuri ces dernières années, l’une d’entre elles ressort du lot : l’Association des Jeunes Emergents Volontaires (AJEV), fondée et présidée par Brice Laccruche Alihanga, l’un des symboles d’une jeunesse qui souhaite prendre une part active dans la vie de son pays. Aujourd’hui directeur général de la Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNNII), il demeure, à ce jour, le plus jeune senior manager gabonais au sein d’un cabinet d’audit international – il a officié chez Pricewaterhouse Coopers– et le plus jeune dirigeant d’une banque gabonaise.

Cette semaine, l’association a lancé un programme remarqué – l’AJEV Initiatives – grâce auquel elle compte promouvoir « l’implication des jeunes dans l’élaboration de solutions innovantes afin de lutter contre les difficultés des Gabonais, ainsi que l’émergence d’une conscience citoyenne collective ». Loin d’être un vœu pieux ou une déclaration de principe, l’AJEV entend avoir une efficacité directe et concrète. En effet, dans le cadre de cette initiative, celles et ceux qui présenteront les meilleurs projets bénéficieront d’un soutien pouvant aller jusqu’à 3 millions de francs CFA. L’appel à projets concerne l’ensemble des Gabonais âgés de 16 à 40 ans, résidant dans l’agglomération de Libreville. De quoi mettre le pied à l’étrier aux heureux élus.

Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Programme pour l’Egalité des Chances du Président Ali Bongo Ondimba

L’« AJEV initiatives » s’inscrit dans le cadre du Programme pour l’Egalité des Chances, lancé en février 2016 par le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Il vise à promouvoir l’emploi, la formation et l’éducation, ainsi qu’à mettre un terme aux « privilèges indus » afin de garantir l’égalité des chances dans une société où la compétence devra primer sur tout autre critère. Le programme de l’AJEV a donc une visée économique, mais également sociale. Il s’agit de permettre à la jeunesse gabonaise de se prendre en main, tout en contribuant à relancer l’ascenseur social.

« Cette initiative touche à un point fondamental car au Gabon, comme ailleurs, en Afrique, la jeunesse ne manque pas d’idées, mais de moyens pour les concrétiser », déclare un futur candidat. « Nous sommes fiers de pouvoir accompagner ces jeunes Gabonais dans la réalisation de leurs projets. Ils ont, comme nous, la volonté de contribuer au développement de notre pays », explique Arsène NKoghe, le coordinateur de L’AJEV, avant d’ajouter : « les objectifs de l’AJEV sont totalement en phase avec les prises de positions du président de la République qui souhaite favoriser l’autonomie, libérer les talents et encourager l’ingéniosité ».

« Le Gabon aura besoin de l’ensemble de ses forces vives pour atteindre l’émergence », déclare Aude Paria, l’une des membres de l’association. « Et comme la jeunesse en sera le premier bénéficiaire, elle doit en être un acteur important », conclut-elle. Nul ne doute qu’à ses côtés, elle trouvera l’AJEV pour l’épauler. En attendant, le dernier programme de l’association est suivi avec grande attention ailleurs en Afrique. Il pourrait donc faire des émules très bientôt.