Gabon : Guy Nzouba Ndama défie Ali Bongo à la Présidentielle


Lecture 2 min.
arton54464

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, 69 ans, qui a démissionné de son poste, jeudi dernier, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle d’août 2016, lors d’une rencontre avec ses sympathisants et quelques cadres de l’opposition, dans sa résidence d’Okala, au nord de Libreville.

A Libreville,

Sans surprise, l’ex-président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy
Nzouba Ndama, a annoncé, ce mardi 5 avril 2016, sa candidature à l’élection présidentielle et sa démission du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Son nouveau positionnement politique s’expliquerait par de nombreuses critiques malveillantes dont il a été victime de la part de la presse proche du pouvoir et des humiliations à répétition subies par les députés et l’institution qu’il a dirigée pendant 19 ans.

Guy Nzouba Ndama a critiqué la gouvernance actuelle du pays et
l’amateurisme des gouvernants, qui, selon lui, chaque jour, plongent le Gabon dans une situation de crise multiforme, en raison des égoïsmes personnels et des détournements de deniers publics, au détriment de vrais projets de développement socio-économique.

Le désormais opposant au régime d’Ali Bongo Ondimba n’a pas manqué, dans sa déclaration, de fustiger l’entourage du chef de l’Etat
gabonais, lequel ne se soucie guère, selon lui, des valeurs de
dialogue, d’unité et de concertation, qui ont marqué la vie politique
du pays depuis les années 90 et qui ont permis de maintenir une
certaine cohésion sociale malgré les soubresauts politiques liés aux
conflits préélectoraux.

Guy Nzouba Ndama a invité l’ensemble des députés et les autres cadres du parti au pouvoir à le rejoindre, afin de mettre ensemble un terme au régime des « Emergents », composé d’hommes et de femmes « voraces ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter